La crèche Simone de Beauvoir à Lyon : exemple à suivre

La crèche Simone de Beauvoir à Lyon : exemple à suivre

2

Parents avec des horaires particuliers, enfants qui ne veulent pas aller à la crèche ? La ville de Lyon a réussi le pari quasi impossible de faire l’unanimité, avec un nouveau concept de crèche classique, micro-crèche et relais d’assistance maternelle réunis.

Le Pôle Enfance Simone de Beauvoir a été inauguré fin janvier par la ville de Lyon, dans le 7ème arrondissement, qui compte désormais un nouveau quartier dénommé Bon Lait.

A l’intérieur, les différentes sections ne sont pas strictement séparées, il y a une continuité entre tous les espaces, le tout dans un décor aussi bien infantile qu’utile : Les couloirs sont verts pomme, y sont punaisés de manière décorative les consignes sur la garde d’enfant et la prises des repas. Le coin sieste dispose d’une lumière tamisée, parfaite pour les enfants.

En ce qui concerne l’organisation, tout est adapté selon les besoins des parents, afin de s’adapter au mieux aux nouveaux modes de vie. Une micro-crèche à dix berceaux, avec des horaires souples de 5h30 à 21h, une crèche classique et un relais d’assistance maternelle sont ainsi au même endroit.

Elsa Leconte-Pichon, directrice adjointe de la structure, explique l’initiative de la micro-crèche : «  nous avons des parents qui ont des horaires de travail compliqués, comme dans la santé ou la restauration, la micro-crèche répond à ces attentes. » Et l’adjoint à la ville pour la Petite Enfance, Yves Fournel, souligne : » Nous suivons l’évolution des besoins, avec des mamans qui écourtent leur congés parentaux pour ne pas perdre pied dans le monde du travail ».

Les parents interrogés montrent de l’enthousiasme : « Le lieu est parfait », « pour mes fils, c’est comme leur deuxième maison, il n’y vont pas à reculons ». Un père ajoute qu’il avait fait appel à une assistante maternelle, « mais ici, j’y gagne économiquement, et les enfants font des progrès en sociabilité ».

Pour ne rien gâcher, le personnel est accueillant, et est très heureux de ce nouveau concept. Une auxiliaire puéricultrice affirme que les parents « sont moins stressés ». La première crèche de ce type a déjà de quoi faire des envieux, à peine une semaine après son inauguration.

2 COMMENTAIRES SUR “La crèche Simone de Beauvoir à Lyon : exemple à suivre”

Commentez