Infections sexuellement transmissibles : la blennorragie

Infections sexuellement transmissibles : la blennorragie

0

La blennorragie ou chaude pisse est une infection sexuellement transmissible qui fait 500 000 nouveaux cas chaque année en France. Comment l’identifier et surtout comment l’éviter ?

La blennorragie est provoquée par le virus nommé gonocoque. Relativement bénigne, elle est la 4e infection sexuellement transmissible.

La blennorragie attaque surtout les jeunes et les adultes ayant des comportements sexuels à risque. Il se transmet par les secrétions génitales au moment des rapports non protégés.

Il peut aussi infecter lors des rapports oro-génitaux. La négligence de la maladie peut entrainer des conséquences plus graves et disséminer tout l’organisme.

Chez l’homme, la maladie se manifeste par une sensation de brûlure dans les urines, d’où le nom de chaude pisse. La douleur est accompagnée d’urétrite (un écoulement jaunâtre et épais).

La maladie se manifeste chez la femme par des pertes blanches abondantes et malodorantes de couleur jaunâtre. Ces signes sont aussi suivis de démangeaisons, vaginales, des brûlures au moment d’uriner et des douleurs lors des rapports sexuels.

Si l’on ressent l’un de ces symptômes, la première chose à faire est surtout de consulter un médecin. Ce dernier fera le diagnostic à travers la description des symptômes ressentis. Le diagnostic peut être complété par des analyses complémentaires.

Les analyses permettront aussi de savoir si la maladie ne cache pas d’autres infections.

Le traitement est administré aux deux partenaires et il porte uniquement sur les antibiotiques. Généralement, au bout de 48h, si le traitement est bien suivi, des signes d’amélioration doivent se faire sentir.

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez