L’érysipèle, une infection fortement récidiviste

L’érysipèle, une infection fortement récidiviste

0

L’érysipèle est une infection cutanée qui se traite par antibiotique. Bien que bénigne, la maladie est fortement récidiviste, d’où la nécessité de la prendre en charge dès le début.

L’érysipèle est une maladie qui se présente brusquement sans signes avant coureurs. Il se présente sous forme de plaque rouge et douloureuse qui est souvent accompagnée de fièvre.

La maladie qui est provoquée par un streptocoque, attaque 1% de la population française et principalement les personnes âgées de plus de 60 ans.

Elle se situe particulièrement dans les membres inférieurs mais peut s’étendre à d’autres endroits du corps surtout le visage.

L’érysipèle est provoqué par des bactéries opportunistes qui se glissent sous la peau, à la faveur d’une blessure, un ulcère,  une mycose ou une dermatose.  Ils existent d’autres facteurs de risque comme le diabète, le tabagisme ou l’alcoolisme.

L’érysipèle est une maladie bénigne qui se guérit facilement à l’aide des antibiotiques. Une fois le diagnostic établit, le médecin prescrit des antibiotiques, principalement la pénicilline ou la pyostacine.

Le traitement dure deux semaines est suivi des antis inflammatoires et permet de venir à bout de l’infection. Il est conseillé de beaucoup se reposer pendant la durée du traitement.

Si la maladie est accompagnée d’autres facteurs de risques qui peuvent occasionner une hospitalisation, le médecin peut décider d’hospitaliser le patient pour un suivi rapproché.

Si les prescriptions médicales sont suivies à la lettre, en général, les signes d’améliorations sont visibles au bout de 3 jours, mais ce n’est pas une raison pour négliger le traitement à cause des récidives.

Les médecins estiment que 12% des patients souffrent de récidives après 6 mois de traitements. Il convient donc de faire attention à ne pas ouvrir les portes d’entrées pendant et après le traitement.

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez