BpiFrance investit dans la filière nucléaire française

BpiFrance investit dans la filière nucléaire française

0

Lancé en février 2014 par Bpifrance pour investir dans les PME du secteur nucléaire, et les aider ainsi à se développer et à exporter, le Fonds de développement des entreprises nucléaires a annoncé le jeudi 21 mai dernier avoir réalisé son premier investissement. Le FDNE a en effet officialisé une prise de participation d’un peu plus de 20% du capital de la société Sites, spécialisée dans le contrôle et la surveillance du vieillissement des structures des grands ouvrages.

BpiFrance, le fonds de la banque publique d’investissement, investira 8 milliards d’euros dans les entreprises françaises d’avenir d’ici 2017 afin « d’accompagner la croissance des PME, de préparer la compétitivité de demain et de contribuer au développement d’un écosystème favorable à l’entrepreneuriat ». Il entend jouer ainsi un rôle déterminant dans la redynamisation des territoires et investir dans le développement des secteurs d’avenir comme les écotechnologies, les biotechnologies et le numérique, mais aussi dans l’ensemble des filières industrielles et de service.

A ce titre, la filière nucléaire française, filière industrielle d’avenir fortement créatrice d’emplois, est considérée depuis le comité stratégique de la filière nucléaire tenu en 2013 comme une priorité d’investissement au regard des compétences et du savoir-faire français en la matière et de ses perspectives de développement à l’échelle nationale et internationale. Doté de 133 millions d’euros, le FDEN a donc pour mission d’investir en tant qu’actionnaire minoritaire des montants allant de 1 à 13 millions d’euros en fonds propres ou quasi fonds propres dans des entreprises ayant une activité significative dans le secteur nucléaire en France.

« La création effective du fonds a eu lieu début 2014 et la première année a été consacrée à la constitution de l’équipe, à la connaissance de la filière et à un travail intense de prospection » , explique au journal Les Echos Jacques Solleau, directeur des Fonds filières de Bpifrance. Pour cela, une cartographie de la filière nucléaire française a été réalisée et 250 entreprises ont été sélectionnées sur la base de leurs activités au sein de la filière du nucléaire civil et de leur indépendance vis-à-vis des grands groupes industriels.

L’entreprises Sites, PME affichant en 2013 un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros et un résultat net de 1,4 million, est ainsi la première entreprise nucléaire française a bénéficié des fonds du BpiFrance. Si le montant de cet investissement n’a pas été dévoilé, il aura pour but de transformer cette PME prometteuse en ETI (Entreprise de taille intermédiaire) et d’accentuer les efforts menés en termes d’innovation et de croissance externe. Le groupe Sites est spécialisé dans l’accompagnement et le conseil des gestionnaires et propriétaires d’ouvrages depuis leur conception jusqu’à leur déconstruction, à travers des prestations in-situ et des études. Dans le domaine nucléaire, la société est notamment intervenue sur l’EPR en construction à Flamanville, sur la centrale de Gravelines ou encore sur la centrale nucléaire chinoise de la baie de Daya.

Rappelons enfin que BpiFrance intervient en partenariat avec les acteurs privés, en financement comme en investissement. Il agit comme un catalyseur et provoque un effet d’entraînement pour renforcer les capacités d’investissement des entreprises tout au long de leur cycle de vie. Dans le cadre du FDEN, il bénéficie du soutien de plusieurs souscripteurs dont les groupes EDF, Areva, Alstom, Vinci et Eiffage. Ces derniers investissent pour renforcer la capacité d’innovation et la compétitivité des acteurs et favoriser l’émergence d’ETI de taille significative.

Crédits photo : BpiFrance

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez