Le burn-out aurait un lien avec le trafic

3

Embouteillage_Bus_photo_CarteddD’après une étude québécoise, un lien existe entre l’épuisement professionnel et le « navettage ».
Être coincé dans les embouteillages le matin ou le soir peut provoquer un burn-out, surtout pour ceux qui s’y trouvent pendant pas moins de 20 minutes pour se rendre au travail, d’après une étude québécoise.
Pour compléter sa maîtrise en relations industrielles à l’Université de Montréal, Annie Barreck avait présenté le résultat d’une recherche au congrès de l’Association canadienne pour le savoir à Rimouski.
Les études ont été effectuées sur près de 1942 travailleurs qui travaillent dans près de 63 établissements au Québec, lui permettant de découvrir que les conditions  entre la maison et le boulot ont un lien avec les symptômes du burn-out.
Selon Annie Barreck, « À partir de 20 minutes de transport, on constate que les taux d’épuisement professionnel sont plus élevés ». Mais la région où se déroulent les déplacements ainsi que le transport utilisé joue également un important rôle dans l’épuisement professionnel.
Une personne qui vit à Trois-Pistoles au volant pendant 45 minutes pour aller travailler serait moins stressée qu’un travailleur qui vit dans la Rive-Sud qui met le même temps pour arriver à son bureau. Annie Barreck a constaté que « Ce qui fait en sorte que le déplacement est stressant, c’est la perte de contrôle ».
Ainsi, les automobilistes coincés dans les trafics sont plus soumis au stress que les travaillent qui se déplacent en métro. Sauf s’ils ratent le métro, la situation risque d’être plus frustrante que de conduire dans les embouteillages.
Après cette étude, les entreprises devraient « regarder ce qu’elles peuvent mettre en place », pour favoriser le quotidien de leurs employés avait dit Mme Barreck. Des horaires plus flexibles permettraient de ne pas conduire aux heures de pointe et elles devraient également faciliter le covoiturage.

crédit photo: Cartedd/wikimédia

 

3 COMMENTAIRES SUR “Le burn-out aurait un lien avec le trafic”

Commentez