Bison futé va-t-il être scalpé ?

Bison futé va-t-il être scalpé ?

0

En cette période de vacances, et donc de trafic routier intense, vous allez être certainement étonné d’apprendre que Bison futé va disparaitre, du moins sous la forme actuelle à partir de 2016. La faute tout simplement à une réduction d’effectif décrétée par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Bison Futé est un service qui a été conçu en 1976 pour avertir le public sur les heures critiques, et proposer des « itinéraires bis » pour éviter des bouchons. Il s’agirait donc de profiter des nouveaux logiciels et sur les circuits informatiques pour réorganiser les services, et remplacer une centaine d’agents par une équipe réduite d’une dizaine de personnes installées à La Défense, et par des services réduits au sein des Directions interdépartementales des routes. Du coup, cela indique la fermeture du Centre national de l’information routière (CNIR), le fameux « PC de  Rosny-sous-Bois », ainsi que des sept centres régionaux (CRICR).

Bien sûr, cette décision n’enchante guère les syndicats qui regrettent la disparition d’une structure dans laquelle collaborer policiers, des gendarmes et des ingénieurs du ministère. Bison Futé pourra continuer à donner ses bulletins, mais avec cette réorganisation, et malgré les techniques modernes, il risque de perdre de la visibilité pour prévenir les embouteillages, les accidents, les situations d’urgence. Apparemment, le développement de nouvelles technologies et d’offres de services concurrents (Google, TomTom…), ainsi que la nécessite de faire des économies à convaincu le ministère des transports.

Crédit photo : michel.boileau

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez