Acheter une voiture neuve devient un « truc » de vieux

Acheter une voiture neuve devient un « truc » de vieux

0

Voilà un résultat d’enquête, dont les constructeurs de voitures se passeraient bien. L’âge moyen de l’acheteur d’un véhicule neuf est désormais de 55,3 ans. L’âge moyen était ainsi de 54,6 ans en 2014, de 49,7 ans en 2005 et d’à peine 43,7 ans en 1991. Un quart des acheteurs a plus de 66 ans.

Cette enquête n’a pas vraiment était publiée, mais le journal « Les Échos » la dénichée. C’est une étude réalisée par un cabinet indépendant. Elle démontre pour simplifier que la voiture est en train de devenir un produit de « vieux »,  ce qui n’est jamais bon signe pour une industrie.

Bien sûr, il faut considérer le vieillissement général de la population, mais cela ne peut pas être pas la seule explication. En 1991, l’acheteur de véhicules neufs avait 7 ans de plus que l’âge moyen, il en a désormais près de 15 ans de plus.

Des raisons d’ordre économique sont à mettre en avant. Le prix des voitures n’ayant pas beaucoup plus progressé que l’inflation, il faut regarder vers  le pouvoir d’achat général dans lequel la part des dépenses consacrées au logement était de 14 % en France au début des années 1980 selon l’Insee. Il a atteint 22,2 % en 2014.

D’ailleurs, dans le même temps, les véhicules d’occasion se portent bien en France. La preuve que le prix joue sans doute une part importante dans la désaffection des plus jeunes pour l’automobile, et ce phénomène de vieillissement ne touche pas que la France. Les Américains aussi s’inquiètent de cette tendance.

Pour se consoler les constructeurs peuvent se dire que les jeunes finiront aussi par acheter des véhicules neufs…quand ils seront vieux.

Crédit photo : photographes.niortais

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez