Stationnement à Paris : peut-être des « voitures flasheuses » en action

Stationnement à Paris : peut-être des « voitures flasheuses » en action

0

Il pourrait y avoir du nouveau dans la gestion, et la surveillance du stationnement dans la capitale française. Indigo (ex-Vinci Park), qui gère déjà le stationnement dans des villes comme Madrid ou Londres, pourrait décrocher le contrat de gestion, et utiliser de nouvelles méthodes pour surveiller l’occupation des places.

A partir de 2018, la ville de Paris veut réorganiser le stationnement parisien qui, il est vrai, apparaît un peu bloqué. Pour cela, elle pourrait s’appuyer sur des exemples venus d’autres capitales. En l’occurrence, il s’agit de faire circuler une escouade de scooters et de voitures, pour contrôler les voitures mal garées. Ils seront équipés d’un lecteur automatique de plaques d’immatriculation, ou LAPI, pour mieux verbaliser les propriétaires des véhicules au cas où ils n’auraient pas réglé leur stationnement. Le système est redoutable, et donne la possibilité de lire jusqu’à 1 500 plaques par heure en voiture et jusqu’à 600 avec la version en scooter.

On pourrait assister dans le même temps à la fin du PV traditionnel. Il sera remplacé par « forfaits post stationnement » (ou FPS) correspondant au tarif de la durée maximale de stationnement. Un système qui rappelle celui des péages autoroutiers, en effet, lorsque vous avez perdu votre ticket, on vous fait payer le tarif appliqué au tronçon le plus long potentiellement emprunté.

Derrière tout cela, il y a la volonté de faire utiliser beaucoup plus les parcmètres, car en France, deux tiers des automobilistes déclarent ne pas payer le stationnement. Cependant, ce sera aussi une évolution dans le fonctionnement au quotidien. Il faudra entrer directement son numéro de plaque, et cela sera possible directement sur un horodateur « classique », mais également depuis son smartphone, grâce à une application dédiée.

Si on reste dans le domaine des applications, on pourra aussi en utiliser une, qui grâce aux données traitées par Indigo, pourra informer les automobilistes à la recherche d’une place libre.

Il se pourrait donc qu’à partir du 1er janvier 2018, Il faille surveiller les policiers et une vingtaine de véhicules LAPI pour ne pas payer son stationnement.

Crédit photo : Forum SMSC

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez