Tourisme : quelles sont les destinations les plus chères ?

Tourisme : quelles sont les destinations les plus chères ?

0

Certains noms de villes font rêver, et elles sont des destinations de séjours privilégiés. Cependant, certaines sont particulièrement chères. Bloomberg s’est justement attelé à faire le point pour nous, sous la forme d’un classement, qui révèle les destinations les plus onéreuses pour se loger avec AirBnb ou à l’hôtel.

Tout d’abord, de manière globale, le classement Bloomberg met l’accent sur la différence qui se met en place entre les prix de l’hôtellerie classique et les logements Airbnb. Les différences peuvent prendre de grosses proportions, car dans certaines villes américaines comme New-York, un locataire peut réaliser jusqu’à 60 % d’économies en proposant son bien en location, directement sur la plateforme Airbnb.

On retrouve donc dans ce classement, une analyse du coût moyen journalier d’un hébergement en logement privé dans les grandes métropoles mondiales. Sans grande surprise, on retrouve dans les premières places de nombreuses villes américaines. La première place revient à Miami où il faut compter en moyenne, 190 dollars (soit 166 euros) pour y passer la nuit, avec Airbnb. Dans les dix premières places, on retrouve aussi, concernant les États-Unis, les villes de Boston avec un prix moyen de 158 euros, San Francisco se situe à 152 euros, et Chicago à 145 euros. Il est à noter, que ces villes restent les plus chères, que ce soit en hôtellerie classique ou avec le concept Airbnb.

Dans le haut de ce classement, si on fait un petit tour du monde, on retrouve la ville de Dubaï en troisième position, Edimbourg et Sydney rétrospectivement en huit et neuvième position. Cependant, et surement le plus étonnant pour tout le monde, c’est la cinquième place occupée par Reykjavik.

La capitale islandaise, est la cinquième ville la plus chère au monde pour une location Airbnb, et la quatrième la plus onéreuse pour une chambre d’hôtel. Cela confirme un réel intérêt général et une très forte attractivité. C’est un des reflets du dynamisme et de la bonne santé du tourisme islandais en très forte progression en 2016. Celui-ci s’appuie sur une forte demande concernant la curiosité grandissante vis-à-vis des paysages volcaniques et autres glaciers. Deux millions de visiteurs pour 350 000 habitants, il faut s’attendre à une flambée des prix de location. D’ailleurs, concernant les pays froids, Stockholm fait aussi partie des quinze premiers du classement.

Crédit photo : Philippe Maraud

.

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez