Il s’appelle Zidane, Enzo Zidane

Il s’appelle Zidane, Enzo Zidane

0

Le moment est venu pour Enzo Zidane, le fils ainé de Zinedine Zidane d’aller voir si l’herbe des prairies, est plus verte ailleurs. Il vient de signer un contrat pour le club Basque d’Alavés, en Liga espagnole. Il demande aussi, par la même occasion qu’il ne soit pas sans cesse confronté à une comparaison avec son illustre père.

Il a maintenant 22 ans, et cela nous fait une nouvelle fois prendre conscience, que le temps passe vite. Il évolue au poste de milieu offensif, et jusqu’ici, il portait le milieu de l’équipe réserve du Réal Madrid. Difficile donc de ne pas faire de parallèle.

Enzo est donc pour l’instant resté bien sagement dans le giron de son père. En jouant pour l’équipe réserve du Real Madrid, le Castilla (D3), l’ainé des Zidane l’a même eu comme entraîneur, puisque Zinedine a été l’entraîneur de la réserve du Réal, avant de devenir celui de l’équipe première. L’an dernier, Enzo a même eu les honneurs de l’équipe première avec un match et un premier but en Coupe du Roi contre la modeste Cultural Leonesa (D3).

Premier transfert donc pour Enzo, dont la destination n’est pas très éloignée de la famille puisqu’il va jouer au Deportivo Alavés, basé à Vitoria-Gasteiz au Pays basque espagnol. L’an dernier, le club a réussi à atteindre la finale de la Coupe du Roi, perdue face au FC Barcelone. Enzo a signé un contrat pour trois saisons. Il va peut-être croiser le chemin d’un autre jeune joueur français, qui évolue à Alavés, le jeune latéral gauche Theo Hernandez (19 ans). Ce dernier, s’y est notamment illustré, au point que de nombreux observateurs et la presse spécialisée évoquent son prochain transfert au Real.

Le temps est donc venu pour le fils de prouver qu’il peut de manière un peu plus autonome mener sa propre carrière, et parvenir à faire sa place dans le monde terrible du football moderne sans trop ressentir le poids du nom qu’il porte. Si cela lui a très certainement servi à ses débuts, la comparaison peut maintenant commencer à devenir gênante.

On va bien voir si le fils du prodige devient un fils prodige.

 

Crédit photo : sport Sbobet

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez