Santé des Français : une bonne espérance de vie malgré de mauvaises habitudes

Santé des Français : une bonne espérance de vie malgré de mauvaises habitudes

0

L’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), vient de révéler dans son rapport sur la santé dans le monde de 2017, que les Français continuent à avoir de très mauvaises habitudes pour leur santé. Cependant, cela ne les empêche pas, de posséder une espérance de vie supérieure à la moyenne européenne.

Parmi les très mauvaises habitudes, il y a celle qui concerne l’utilisation de médicaments et des services médicaux. Nous continuons à consommer de manière exagérée les antibiotiques. Le rapport indique clairement, « en France, l’utilisation des antibiotiques est supérieure de près de 50 % à la moyenne des pays de l’OCDE ». Du coup, on développe une résistance antibiotique, qui serait la cause de 12 500 décès par an. Si l’on prend trop d’antibiotique selon le rapport, par contre on se vaccine moins contre la rougeole puisque 9 % des enfants âgés d’un an n’étaient pas vaccinés contre la rougeole en 2015, contre 5 %, en moyenne dans les pays de l’OCDE.

Autre tendance lourde et qui n’est pas forcément justifiée, la durée moyenne des séjours dans un hôpital français. Celle-ci de 2003 à 2014, est passée de 11,7 à 10,1 jours. Cette durée est la troisième plus élevée dans les 35 pays étudiés dans le rapport, derrière le Japon et la Corée du Sud. D’ailleurs, il semblerait que la « pertinence des soins » soit au cœur de la recherche d’une meilleure utilisation de l’argent dans le nouveau projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Le rapport de manière, dirons-nous traditionnelle, épingle les fumeurs qui sont 22,4 % de la population, contre 18,4 % en moyenne dans les pays de l’OCDE, qui s’inquiète avant tout de « la prévalence du tabagisme chez les jeunes âgés de 15 ans est également inquiétante ». Le rapport n’oublie, bien sûr pas, la consommation de boissons alcoolisées, qui malgré des baisses significatives demeurent parmi les plus élevées dans les pays de l’OCDE. Un Français consomme en moyenne 11,9 litres d’alcool pur par an, contre 9 dans les pays de l’OCDE.

Il faut rajouter au tableau, un accroissement des personnes en surpoids, qui est tout de même plus faible que la moyenne. On peut se demander, ce qui permet d’obtenir une meilleure espérance de vie ? En France, elle est de 82,4 ans, la moyenne de l’OCDE dépasse légèrement les 80 ans (80,6).

La raison tient essentiellement, selon le rapport, à notre gestion et aux moyens mis en place. Au cœur de ce système, la trop souvent décriée Sécurité Sociale, et les « dispositifs de couvertures complémentaires ». Le rapport admet, que les dépenses restant à la charge des patients en France sont « les plus faibles parmi les pays de l’OCDE et que cela facilite ainsi l’accès aux soins de qualité même pour les plus défavorisés.

Le rapport souligne aussi, les ressources importantes allouées à la santé. La France débourse 15 % de plus pour la santé de ses citoyens, que la moyenne des autres pays cités dans le rapport. Par exemple, L’OCDE met en avant les « 6,1 lits pour 1 000 habitants contre 4,7 lits en moyenne ». Cependant, petit bémol, le rapport précise, que vivre plus longtemps ne veut pas forcément dire vivre en bonne santé. Une population plus âgée, entraîne un taux de démence (maladie d’Alzheimer, etc.), supérieur à celui de la moyenne de l’OCDE (20 pour 1 000 habitants contre 15).

Crédit photo : Gatis Gribusts

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez