Le panda a une image exceptionnelle, et fait tout vendre, même son « caca »

Le panda a une image exceptionnelle, et fait tout vendre, même son « caca »

0

En matière de marketing, on dirait clairement que le panda a une image exceptionnelle. Une lisibilité extrêmement positive, et tout ce qui touche cet animal est presque assuré du succès. C’est sur ce constat qu’une entreprise a décidé de valoriser aussi le caca de ce si doux animal. Avec un régime alimentaire basé sur le bambou, les déjections des pandas sont naturellement riches en fibres. On peut donc en tirer profit, pour fabriquer du papier toilette, des mouchoirs ou encore des nappes. Évidemment, tout ceci même si le prix du résultat est extrêmement élevé.

Pour nourrir un panda, il faut compter quotidiennement une vingtaine de kilos de pousses de bambou. Ce bambou va pour ainsi dire, être transformé en une dizaine de kilos de déjection évidemment riche en fibres. Ce sont ces fibres, qu’une firme papetière Qianwei Fengsheng, basée dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine) veut recycler pour produire du papier toilette, des mouchoirs ou encore des nappes. Cette entreprise précise, qu’elle travaille pour cela, avec le Centre de protection et de recherche sur le panda géant.

Normalement, pour fabriquer du papier à partir du bambou, il faut éliminer le fructose afin d’extraire les fibres. Cette étape est, dans ce cas-là, réalisée par l’appareil digestif du panda. Bien sûr, après il faut faire bouillir, pasteuriser et transformer le caca pour en faire du papier. L’entreprise s’empresse de préciser que le produit est soigneusement analysé, pour garantir l’absence de bactéries explique Yang Chaolin, le président de l’entreprise papetière, cité par Chine nouvelle.

Du côté de la réserve des pandas, c’est « tout bénef » comme on dit, car, à la fois la firme Qianwei Fengsheng viendra collecter la matière première plusieurs fois par semaine dans trois réserves de pandas, et cela fait une rentrée d’argent.

A propos d’argent, on compte bien, sur l’extraordinaire image marketing du panda pour vendre les mouchoirs et autres produits. Ils vont être commercialisés fièrement sous le label « caca de panda ». La boîte de mouchoirs « caca de panda » vaudra dans un premier temps l’équivalent de 5,50 euros, rien que ça.

Si vous êtes amateur de caca d’animaux, on signale aussi l’utilisation du caca d’éléphant en Thaïlande par exemple.

Crédit photo : George Lu

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez