Le mystère péruvien des crânes allongés résolu

Le mystère péruvien des crânes allongés résolu

0

Dans la catégorie, fin d’un vrai mystère, qui a fait naître par contre, de multiples fausses théories les plus folles, les crânes allongés péruviens, seraient bel et bien humains. Leurs formes étaient allongées artificiellement pour les distinguer du reste de la population. On pourrait qualifier ces personnes d’élitiste à la rigueur, mais pas d’extraterrestre.

Il est vrai, que la théorie des extraterrestres ne tenait déjà plus beaucoup debout depuis fin 2017, du moins chez les gens sérieux, ou n’ayant pas de livres à vendre ou de sites à faire tourner. Des analyses ADN, ont alors démontré que les propriétaires originels de ces crânes appartenaient bien à l’espèce Homo Sapiens. Cependant, après avoir rejeté les fausses explications, il restait à découvrir les vraies raisons. C’est là-dessus, qu’une étude a été faite et ses résultats sont maintenant publiés dans la revue américaine Current Anthropology.

En fait, cette forme très particulière du crâne, serait le résultat d’une technique d’élongation crânienne. Cette coutume, aurait été prisée par le peuple de Collagua, dans la vallée du Colca, au sud du Pérou autour du XIIe siècle. Comme l’explique Matthew Velasco, qui a dirigé cette étude, la forme du crâne serait obtenue grâce à des techniques d’élongation crânienne. Elles étaient pratiquées à l’enfance, à un moment où la forme du crâne est malléable avec des pièces de bois, des pierres ou encore des bandages.

On ne sait pas vraiment, si ces transformations étaient douloureuses, mais une chose est sûre, les recherches réalisées par les chercheurs montrent, que ces personnes étaient clairement dans une situation favorable et privilégiée. En effet, tout laisse à penser qu’ils constituaient une sorte de population d’élites ou de caste à part, loin du besoin. Des analyses précises, prouvent qu’ils jouissaient d’une meilleure qualité de viecomprenant une meilleure alimentation et souffraient de moins de traumatismes certainement parce qu’ils étaient moins exposés, ou avaient moins d’activité physique. Enfin, si on a retrouvé leurs crânes, c’est qu’ils ont eu de véritables sépultures, cela indique une place importante dans la société.

Le peuple de Collagua, n’est pas le seul à recourir à ces pratiques. L’élongation artificielle du crâne a été pratiquée par différentes cultures, dans presque tous les coins du monde, de l’Europe occidentale et des Amériques à l’Extrême-Orient et en Afrique.

Donc avoir le crâne allongé, peut vous faire valoir d’un statut de V.I.P à la limite, mais certainement pas d’extraterrestre.

Crédit photo : Fanny-Vilchez

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez