Grossesse et édulcorants

Grossesse et édulcorants

0

Des rumeurs inquiétantes circulent à propos des édulcorants, alors, nombreuses sont les femmes enceintes qui se demandent s’il leur est possible d’en consommer pendant la durée de leur grossesse.

Il existe une gamme variée d’édulcorants qui remplacent largement le sucre et ses  calories. De l’aspartame à la saccharine en passant par le polyol ou le sucralose. Le choix est varié et leur consommation permet de réduire un tant soi peu, la consommation des sucres.

Contrairement à la rumeur, la consommation de ces faux sucres ne provoquent pas la libération d’insuline et n’augmentent pas l’appétit. Les faux sucres n’augmentent pas non plus le nombre de calories.

Il n’y a donc aucun inconvénient à consommer des édulcorants pendant la grossesse bien qu’il existe quelques contre indications.

La saccharine,  qui est l’édulcorant le plus étudié, est aussi le plus ancien des édulcorants. Il a été découvert il y a quelques siècles.

Les recherches ont montré que ce dernier avait un effet cancérigène sur les animaux, et par mesure de prudence, sa consommation a été déconseillée à la femme enceinte et la nourrice.

Le polyol est pour sa part, un sucre modifié. Il a le même gout que le saccharose mais contient moins de calories.

On le retrouve dans le bonbon et le chewing-gum. Il est demandé aux femmes enceintes de ne pas abuser de leur consommation en raison de leur effet laxatif qui entraine un amaigrissement.

Les autres formes d’édulcorant sont aussi tolérés mais à condition de ne pas exagérer en raison de leurs effets secondaires.

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez