« Ni vu, ni connu » : dans les coulisses de la diplomatie parallèle

0

Dans l’histoire troublée de la diplomatie africaine contemporaine, l’homme d’affaires français Jean-Yves Ollivier fait figure de référence. Engagé dans la lutte contre l’Apartheid et pour la libération de Nelson Mandela, ce businessman talentueux s’est battu dans l’ombre pour défendre une certaine idée de l’Afrique et de la fraternité.  

Homme de l’ombre par excellence, Jean-Yves Ollivier ne s’est livré au grand public que très récemment à l’occasion de la sortie du film « Plot for Peace » de l’espagnol Carlos Agullo. La sortie de cette autobiographie confirme le choix de ce pied-noir atypique et sa volonté de faire partager au plus grand nombre une expérience unique. Plus qu’un roman d’espionnage ou un dossier à charge contre les pratiques parfois (souvent ?) douteuses de la diplomatie française en Afrique, ce livre est avant tout le récit des liens que Jean-Yves Ollivier a pu tisser avec les élites africaines.

Du président congolais Denis Sassou NGuesso au rebelle angolais Jonas Savimbi, il a en effet côtoyé ceux, qui pour le meilleur ou pour le pire, ont contribué à forger l’histoire africaine. Mais l’homme d’affaires revient aussi sur son expérience passée, ses débuts sur le continent noir. Trader en grain à l’origine puis négociant en pétrole, Jean-Yves Ollivier s’est engagé dans une forme de diplomatie parallèle, en multipliant les rencontres, en libérant des otages ou encore en tissant un vaste réseau de relation avec les puissants. Le tout pour un seul but : faire chuter le régime d’Apartheid et réconcilier les peuples d’Afrique australe.

Le livre revient ainsi sur la conférence de Brazzaville, prélude à la libération de Nelson Mandela, ou encore sur la libération des quatre otages français détenus au Liban. On croisera aussi des personnages centraux de l’histoire africaine, de Nelson Mandela jusqu’à Thabo MBeki, ancien président sud-africain, en passant par Winnie Mandela, femme du père de la Nation sud-africaine. Loin d’un ouvrage aux vertus moralisatrices, ce livre nous plonge directement dans la diplomatie parallèle, dans les tractations secrètes, dans les petits détails de l’histoire qui contribuent à forger la grande Histoire. Pour le lecteur, cheminer ainsi dans les méandres d’un des évènements les plus marquants de ces dernières décennies est réellement un voyage passionnant que l’on ne regrette pas.

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez