France Télévisions et Bygmalion, la question du favoritisme reste posée

0

Rémy Pflimlin a pris la place de Patrick de Carolis à la tête de France Télévisions. Tout comme son prédécesseur, il souhaite se retirer de l’antenne afin de préparer sa dépense dans l’affaire Bygmalion.

Sous la direction de Pflimlin, Bygmalion a continué d’exercer certaines des prestations qui ont soulevé la polémique du temps de Patrick de Carolis. Une fois qu’il avait pris les rênes de France Télévisions, Rémy Pflimlin a procédé à un remaniement des contrats avec Bygmalion. Certaines prestations sont ainsi arrêtées, mais deux contrats ont duré jusqu’à 2013. Il justifie ce choix par le fait qu’il souhaite répondre aux demandes des téléspectateurs. Il affirme également que depuis, ces émissions ont été confiées à d’autres prestataires, à des tarifs beaucoup plus bas. Malgré les mesures prises par le nouveau directeur de France Télévisions, l’affaire Bygmalion reste au cœur des débats. Dans le but de maintenir la confiance du téléspectateur, M. Pflimlin a décidé de rester en retrait des antennes, pour mieux préparer sa défense dans l’enquête qui concerne encore et toujours le favoritisme accordé à Bygmalion par France Télévisions.

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez