Le parc nucléaire français déclaré conforme aux normes de sûreté internationales

Le parc nucléaire français déclaré conforme aux normes de sûreté internationales

0

L’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) a dressé dans son dernier rapport un bilan très positif des procédures de sûreté et de sécurité mises en place au sein du parc nucléaire français. En mission dans l’hexagone depuis le 17 novembre dans le cadre de son nouveau programme d’évaluation Osart (Operational safety review team), l’AIEA a pu apprécier le cadre réglementaire régissant la filière et les qualités organisationnelles du dispositif d’urgence instauré par l’électricien EDF.

Saluant en conclusion de son rapport de mission, “l’engagement fort de la France dans la sûreté nucléaire“, l’AIEA a plébiscité une nouvelle fois les compétences et le savoir-faire français en matière de régulation nucléaire et de radioprotection.

D’un point de vue générale, l’agence a souhaité dans un premier temps s’assurer de l’indépendance et du bon fonctionnement de l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN), organisme chargé au nom de l’Etat de réglementer et de contrôler la filière. Cette mission préparée depuis un an par l’ASN en relation avec l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) et les services concernés du ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, aura permis d’accueillir plus de 22 experts internationaux et de réaliser un examen approfondi des conditions de fonctionnement de l’organisme français.

“L’équipe a relevé que l’ASN avait une structure organisationnelle robuste et efficace et qu’elle accordait une grande importance à l’impartialité des commissaires, des groupes d’experts et de l’ensemble de son personnel”, a-déclaré Mark Satorius, directeur général de l’Autorité de sûreté américaine, et chef de mission . Parmi les points les plus positifs, l’AIEA a souligné l’implication des parties prenantes dans les processus réglementaires et la transparence observable dans les prises de décision.

En complément, et pour finaliser leur mise en revue du parc nucléaire français, les experts de l’AIEA ont également eu l’occasion d’apprécier les dispositifs et procédures de sécurité mis en place par l’énergéticien français EDF. Rendues publiques le mardi 9 décembre dernier, les conclusions de l’agence internationale n’ont fait état d’aucun dysfonctionnement ni d’aucune recommandation quant à l’organisation des services centraux du groupe français. Au terme de son examen, l’AIEA aura même salué quelques pratiques spécifiques, comme son programme de formation, sa Force d’action rapide du nucléaire (FARN) destinée à gérer les situations de crise, ou encore ses bonnes relations avec les acteurs de la sûreté à tous les échelons.

Ajouté à cela, quelques suggestions auront tout de même été formulées par l’AIEA dans le sens d’une amélioration permanente des procédures de sûreté. Ces suggestions essentiellement informatives concernaient la planification des modifications d’installations menées lors des arrêts de tranche, le déploiement à l’échelle du parc d’une nouvelle méthode d’analyse des accidents ou encore la finalisation du processus d’évaluation du programme de formation.

Crédits photo : E48616

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez