Droits TV : la Premier League ne connaît pas la crise

Droits TV : la Premier League ne connaît pas la crise

0

L’élite du football britannique a parfaitement négocié ses droits de télévision. Avec 2,31 milliards par saison, les clubs anglais vont pouvoir continuer à recruter massivement et creuser un écart considérable avec les autres championnats européens.

7 milliards de droits TV pour la période 2016 à 2019 vont en effet permettre aux clubs anglais d’avoir une puissance économique sans égal dans un marché qui est totalement libre. Tous les joueurs vont vouloir, aller jouer dans un championnat devenu très attractif au niveau sportif et au niveau financier. Une concentration des meilleurs, déjà commencée, va s’accroître et assécher les autres championnats européens, et notamment la ligue 1 française. En 2017, le 20e club de Premier League touchera plus que Marseille ou Lyon par exemple. En comparaison, les droits TV du championnat français rapportent actuellement 726 millions par an.

Concernant le championnat de France, cette différence de recettes se superpose à une différence de dépenses, car les charges sociales sont beaucoup fortes qu’en Angleterre. La pertinence du fair play économique est aussi  en question, car imposer un équilibre financier alors que les clubs anglais gagnent 4 fois plus, pose un problème de justesse et de justice.

Peut-être faudra-t-il renégocier les droits TV en France. Canal+ et BeIN Sports, comme d’autres partenaires, ont objectivement intérêt à ce que la Ligue 1 soit elle aussi attractive.

Crédit photo : Gouldy

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez