Violences dans le championnat de foot grec : match nul

Violences dans le championnat de foot grec : match nul

0

Il est clair que la grosse préoccupation des Grecs actuellement, c’est la fameuse “dette”, mais le nouveau gouvernement a aussi décidé d’agir pour endiguer un autre grave  problème récurrent : la violence dans le football professionnel grec.

Les ambiances dans les stades de football en Grèce sont réputées très “chaudes”.  Un peu trop  pour les autorités actuelles. Le championnat de football professionnel est suspendu jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui fait suite aux actes de violence dans la  “Superleague” (championnat de 1e division grec). Le derby entre le Panathinaïkos et l’Olympiakos, notamment, a été émaillé de plusieurs graves incidents. Le gouvernement a décidé d’agir et de prendre ses responsabilités en faisant remarquer au passage l’impuissance des dirigeants du football grec. Il faut maintenant que tous les protagonistes se retrouvent et discutent sérieusement autour d’une table. Le gouvernement souhaite une reprise rapide des matchs, mais il faut avant tout des mesures concrètes de sécurité et un projet législatif pour assurer la sureté de tous.

Ce n’est pas la première fois que le football grec est à l’arrêt, en septembre dernier, il s’est arrêté une semaine suite au décès d’un supporter. En novembre dernier, les rencontres ont aussi été suspendues après qu’un directeur assistant de la commission  centrale de l’arbitrage (KED) avait été hospitalisé suite à une violente attaque.

Crédit photo : fdecomite

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez