Un parfum pour “sentir” une présence

Un parfum pour “sentir” une présence

0

Les recherches faites dans les universités sont des fois plus variées et bizarres que l’on peut imaginer, celles réalisées par l’université du Havre vont permettre de mettre sous flacon l’odeur d’un ami ou d’un parent décédé.

Une petite entreprise française va profiter de cette réalisation pour proposer un parfum sentant l’odeur d’un être cher disparu. C’est un pari un peu fou, mais parfaitement réalisable. L’odeur est extraite du vêtement de la personne sous forme d’une cinquantaine de molécules, puis elle est reconstituée dans de l’alcool pour en faire un parfum. Ce n’est pas exactement une première mondiale, car aux États-Unis une société propose déjà un “souvenir olfactif” en travaillant sur l’ADN.

Une start-up, soutenue financièrement par l’agence régionale d’innovation de Haute-Normandie et la CCI va être lancée pour commercialiser cette découverte. Un coffret contenant un petit flacon avec l’odeur du défunt va être proposé par l’intermédiaire des pompes funèbres ou sur internet. Cela vient s’ajouter aux photos, vidéos et autres souvenirs concernant les personnes disparues.

Cette idée un peu folle vient à la base de Katia Apalategui, agent d’assurances dans l’Eure qui en vraie femme d’affaires ne veut pas se contenter que du secteur funéraire. Elle imagine des marchés plus réjouissants comme par exemple l’occasion de la Saint-Valentin ou celui des “doudous” pour les jeunes enfants éloignés de leurs parents.

Crédit photo : tina

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez