Baisse d’homicides à Paris

0

crime-scene-29308_640_photo_nemoLe nombre d’homicides volontaires à Paris a connu une baisse de 65 % en 20 ans
D’après une étude officielle, entre 1994 et 2013, l’Institut médico-légal de Paris a remarqué une forte diminution du nombre d’homicides volontaires de 65 %, témoignant les tendances de la criminalité en France.

L’étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a été rendue publique mardi, concernant le taux d’homicides volontaires. Le rapport un annonce une baisse de 2,6 points pour 100 000 habitants à 1,2.

D’après les décomptes de l’IML, la capitale compte près de 90 homicides en 2013 contre 256 en 1990. La baisse est considérée par l’ONDRP comme « régulière » et se rajoute aux statistiques nationales de France depuis plusieurs années.

Durant l’étude, 3 137 personnes ont dit être victimes d’un homicide volontaire par l’IML de Paris. 32,8 % sont de femmes et 11,1 % des mineurs. Près de 58,9 % des victimes ont été tuées avec une arme. 31 % des homicides étaient dus à une arme blanche comme un couteau, 30 % par des armes à feu, près de 20 % par coups et moins de 5 % par asphyxie et strangulation.

Un criminologue et responsable de l’ONDRP, Christophe Soullez a déclaré « on tue moins en France qu’aux siècles précédents», c’est ce que «nous constatons de longue date». «Nous sommes dans une société qui se pacifie de ce point de vue». Il y a aussi les progrès de la médecine – et scientifiques – qui font qu’un individu blessé, par balle par exemple, est rapidement pris en charge par les secours.» C’est également le cas de la sécurité routière.

crédit photo: Nemo/pixabay.com

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez