CINEMA : Catherine Deneuve et ses confessions sans concession

0

catherine-deneuve-398228_640_photo_skeezePrésente lors du prochain Festival de Canne, Catherine Deneuve s’set confié au magazine « Elle ». Elle y parle de la Palme d’or donnée à Pulp Fiction en 1994. Elle admet entre autres qu’il était « trop tard pour qu’elle devienne une dame sérieuse ».
À quelques jours de la 68e édition du Festival de Cannes, Catherine Deneuve y sera pour présenter son film « La tête haute ». Affirmant qu’il « était trop tard qu’elle devienne une femme sérieuse », elle a ajouté « Il aurait fallu que je m’y mette bien plus tôt… Que j’épouse un prince. Ça, c’est sérieux ! » Elle a aussi profité de l’occasion pour parler de sa participation dans le long-métrage d’Emmanuelle Bercot, parlant du parcours scolaire de Malon.

Dans le film, elle jouera le rôle d’un juge pour enfant. Pour le rôle, elle aurait fait un stage d’observation de plusieurs jours au tribunal et a effectué des entretiens avec des magistrats, des éducateurs, des psychologues, des assistantes sociales et des avocats pour « être le plus juste possible ». Elle a également déclaré qu’elle avait aussi laissé ses études au profit du cinéma faisant référence à l’histoire du jeune héros de film qui était contraint d’abandonner ses études puisqu’il était en difficulté. “Je suis très favorable à ce que les enfants fassent des études. Je trouve très utile d’apprendre des choses qui ne servent à rien et qu’on n’a jamais l’occasion d’apprendre par la suite”, s’est-elle confie au magazine.
Concernant la prochaine édition du Festival de Cannes du 13 au 24 mai, elle a admis que “la compét’ pour la compét’, ce n’est pas (son) truc”. “Je n’aime pas trop les récompenses. Cela fait plaisir sur le moment, mais ça ne sert strictement à rien. Cela n’a jamais rendu personne meilleur acteur. On reste avec les mêmes doutes”.

crédit photo: skeeze/Pixabay

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez