Manuel Valls : « un bataillon de community managers » pour lutter contre le jihadisme

0

Manuel_Valls_photo_Michel BriandLe gouvernement veut renforcer ses armes face au militantisme jihadiste.

Pendant le master classe « De nouveaux médias pour de nouvelles formes d’engagements » que Huffpost et l’université Paris-Dauphine avaient organisés le 27 mai, Manuel Valls avait détaillé les stratégies qu’il pense mettre en place pour faire face aux menaces jihadistes qui domine actuellement les réseaux sociaux.
La campagne a été baptisée « Stop jihadisme » qui était annoncée fin janvier. Il s’agit d’un site internet contenant une vidéo qui reprend les codes des publications des jihadiste afin de dévoiler les arguments que les islamistes radicaux utilisent. Il consiste à s’investir davantage dans le « contre discours » contre les jihadistes, notamment en « s’adressant aux jeunes en voie de radicalisation ».

“Nous devons maintenant franchir une nouvelle étape en nous adressant au cœur de cible: les jeunes en voie de radicalisation eux-mêmes”, s’est-il exprimé en affirmant que le gouvernement va “mettre en place un bataillon de community managers de l’État, pour opposer une parole officielle à la parole des jihadistes et ne pas leur laisser l’espace numérique ».
“Nous produirons des outils de contre-discours pour alimenter ces community managers que j’évoquais, et qui pourront ainsi croiser le fer plus efficacement avec les recruteurs jihadistes sur la toile pour ouvrir les yeux à ceux qui sont embarqués dans cette logique” de radicalisation violente, a ajouté le premier ministre.
“Les jihadistes utilisent la théorie du complot pour décrédibiliser la parole officielle”, a-t-il expliqué, en admettant que “leurs sites, leurs actions, leurs paroles -je mets des guillemets pour ne pas qu’il y ait d’ambiguïté- soient très bien faits, très efficaces. C’est une véritable propagande moderne pour attendre les esprits, les cœurs et les cerveaux ».

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez