Grèce : pas de prolongement du plan d’aide au-delà du 30 juin

0

alexis tsipras1_photo_matthew_tsimitakLe gouvernement d’Alexis Tsipras subit une pression énorme en ce moment. Au lendemain de l’annonce de la tenue d’un référendum pour le 5 juin en vue de faire valider les conditions de ses créanciers, les ministres des Finances de la zone euro n’ont pas voulu prolonger le programme d’aide pour la Grèce au-delà du 30 juin, comme l’avait demandé Athènes.

Le ministre des Finances de la Grèce, Yanis Varoufakis avait fait la demande à l’Eurogroupe un prolongement de quelques semaines du plan d’aide dont elle bénéficie à l’Eurogroupe en raison de la convocation d’un référendum qui aura lieu dans huit jours : « Nous allons leur proposer que, dans ces circonstances, il y ait une prolongation de quelques semaines pour permettre au peuple d’être entendu », avait-il annoncé. « Ensuite, nous nous engageons, en tant que gouvernement, à faire tout ce que nous diront les électeurs », avait-il ajouté.

Cependant, l’annonce d’un tel référendum avait suscité la colère des membres de la zone euro. Le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem avait déclaré que cette annonce de référendum sur les demandes de créanciers « ferme la porte à la poursuite des discussions ».

Le jugement est partagé par le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble ainsi que d’autres partisans d’une ligne de la zone euro qui considère de que la L’ Eurogroupe n’a pas hésité à mettre sa menace à exécution : le plan d’assistance financière ne sera pas prolongé au-delà du 30 juin avait déclaré Jeroen Dijsselbloem pendant une conférence de presse. Les ministres des Finances de l’Eurogroupe à l’exception de Yanis Varoufakis vont «se réunir immédiatement pour discuter des conséquences» de cette décision.

crédit photo: matthew_tsimitak

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez