Mélanome : évitez de consommer trop d’agrumes

0

lemon-squeezer-609273_640_photo_stevepbSelon les résultats d’une étude qui vient d’être publiée dans la revue médicale Journal Of Clinical Oncology, le fait de manger trop d’agrumes augmenterait le risque de développement d’un mélanome.
On le sait tous, les agrumes sont très appréciés par leur apport en vitamine C, mais selon les chercheurs, il est préférable de les consommer avec modération pour éviter les risques de mélanome.  Ils sont riches en furocoumarines, des agents toxiques qui favorisent la vulnérabilité de la peau aux rayons ultra-violets et le risque de mélanome.
À titre de rappel, le mélanome est une forme de cancer de la peau, car il est capable de se propager dans les autres organes et d’avoir des conséquences mortelles. Quand il est diagnostiqué à un stade métastatique, les scientifiques le caractérisent de « mauvais pronostic » avec un taux de survies de moins de 5 ans.
Pour arriver à une telle conclusion, les chercheurs de l’Université Brown aux États-Unis avaient suivi 100.000 participants durant 26 ans en analysant la composition de leurs assiettes et leur mode de vie.
D’après leurs études, les personnes qui mangent un pamplemousse et une orange et demi par jour présentaient un risque de cancer 36% plus élevé que ceux qui n’en mangeaient que deux fois par semaine, et ce, à cause des furocoumarines, des agents toxiques que l’on peut trouver dans les agrumes, et qui inhibent la protection aux rayons ultra-violets.
«Des enquêtes plus approfondies doivent être mises en place pour déterminer si ce sont les fruits ou les jus de fruits les plus dangereux» avaient expliqué Shaowei Wu, épidémiologiste à l’université Brown.
Près de 11.176 personnes ont été touchées par le mélanome en 2012. Il est le 9e cas de mortalité dû au cancer et commence à toucher les personnes de moins de 40 ans. Il est tout fait possible de le guérir s’il est détecté à temps. Souvent, ils peuvent se confondre avec des grains de beauté.

crédit photo: stevepb

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez