Utilisation de données personnelles : Facebook gagne la première manche

0

facebook-388078_640_photo_geraltLe recours collectif de 25.000 usagers qui accusait Facebook d’utiliser illégalement leurs données personnelles a été rejeté par un tribunal autrichien. Les plaignants ne comptent pas en rester là, ils vont faire appel.
Ainsi, Facebook avait gagné la première manche concernant le recours collectif de 25.000 usagers qui accusait le réseau social d’avoir utilisé des données personnelles puisqu’un tribunal civil autrichien l’avait rejeté. Les plaignants ont tout de suite annoncé qu’ils vont faire appel. Des usagers de plusieurs pays d’Europe et d’Asie ainsi que d’Amérique Latine et d’Australie avaient déposé une plainte contre Facebook en août. Cette procédure est la plus importante qui vise Facebook à ce jour.
La plainte a été considérée comme irrecevable dans la forme et incompétent sur le fond.
“Je suis un peu déçu, mais nous nous attendions à ce que tout cela dure un petit peu”, a déclaré à l’AFP Max Schrems, le juriste autrichien à l’origine de ce recours, en indiquant qu’il va faire appel de la décision.
Le tribunal avait jugé que la plainte n’était pas recevable, car la personne à l’origine de la plainte avait « fait un usage professionnel » de son compte Facebook et qu’on ne peut pas le considérer comme un « usager », un argument que l’avocat de Max Schrems, Wolfran Proksch, juge de « singulier » en estimant que son client avait certes utilisé son compte Facebook « à des fins militantes » mais « jamais pour se faire de l’argent ».
L’avocat de Max Schrems estime que le tribunal civil de Vienne « donne l’impression de vouloir repasser la patate chaude aux instances supérieures ». Max Schrems pense que la décision serait invalidée en appel.

Les 25.000 plaignant a demandé à Facebook, 500€ chacun d’indemnité. Ils accusent le réseau social de participer au programme de surveillance Prism de la NASA.

crédit photo: geralt

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez