Taxi en colère: un front national contre Uber a été lancé

0

Des organisations de taxis françaises, mexicaines et espagnoles ont mis en place un front international pour contrer les services de transport d’Uber et Cabify.

« Nous lançons conjointement un front international contre l’opération illégale de certaines entreprises comme Uber(…), qui mettent en danger le secteur du taxi », a déclaré Daniel Medina, de la centrale Taxistas Organisados de Ciudad de Mexico, pendant une conférence de presse à Mexico. « Sur ce front, nous nous associons avec l’Espagne, la France et le Brésil ».

Le responsable de l’organisation Élite Taxi, Miguel Chacon s’est également exprimé en téléconférence depuis Madrid qu’une manifestation aura lieu devant l’ambassade du Mexique pour soutenir les chauffeurs mexicains qui exigent l’interdiction de Cabify et d’Uner le 29 juillet prochain.

« Ce que vient faire Uber dans notre pays, c’est détruire totalement l’économie sociale dans laquelle nous vivons », a expliqué M. Chacon. C’est une entreprise « dont les services sont payés au noir et dont les chauffeurs sont payés au noir » a-t-il estimé.

Pour l’instant, aucune information n’a été évoquée concernant une possible action conjointe. Des manifestations de taxis ont également eu lieu en Amérique du Sud.

La direction d’Uber France a suspendu le service d’UperPop le 3 juillet dernier « pour préserver la sécurité des chauffeurs Uber (…) et dans un esprit d’apaisement » après les manifestations des taxis en France. Le Conseil constitutionnel devrait donner une décision concernant Uber Pop vers la fin septembre.

crédit photo: Unsplash

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez