On aurait déjà perdu un tiers de la Grande Muraille de Chine

On aurait déjà perdu un tiers de la Grande Muraille de Chine

0

La grande Muraille de chine se dégrade et se réduit. Selon une étude réalisée le 29 juin par l’administration chinoise, 30 % de la muraille seraient détruits, soit environ 2 000 km. Une situation générée, comme beaucoup de monuments, par l’érosion du temps, mais aussi par les activités humaines. Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité en 1987, la Grande Muraille suscite beaucoup d’inquiétudes.

La Grande Muraille est un monument culturel majeur, les estimations de sa longueur démarrent à 8 800 kilomètres, puis 9600 kilomètres, et même plus… Dans tous les cas, selon la Société de la Grande Muraille de Chine, sur les 6 400 kilomètres de pierre de la partie de la muraille construite pendant la dynastie des Ming, entre 1368 et 1644, environ 1 900 auraient disparu. En cause, les conditions climatiques et notamment les pluies estivales qui détériorent la structure. La muraille a aussi été abîmée par les humains, comme les touristes qui fréquentent par millions toujours les mêmes sections et des villageois pauvres qui ont pris des briques pour construire leurs maisons ou pour les graver avec des caractères chinois et les revendre pour 30 yuans, soit un peu plus de 4 euros. Les habitants encourent jusqu’à 5 000 yuans d’amende (soit 725 euros), mais les autorités sont dépassées par ces pillages.

Quoiqu’il en soit des mesures  doivent être prises en urgence pour préserver le mur pour ne pas en arriver un jour à l’interdire au public.

Crédit photo : René COTE

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez