Lancement du vaccin anti-paludisme, un espoir pour l’Afrique

Lancement du vaccin anti-paludisme, un espoir pour l’Afrique

0

L’Agence européenne du médicament avait pour la première fois donnée un avis favorable au vaccin contre le paludisme ce vendredi. Cette nouvelle est un véritable espoir de perspective dans la lutte contre la malaria, une maladie très dangereuse pour les enfants d’Afrique, malgré le fait que son efficacité “reste limitée”.

L’Agence européenne du médicament (EMA) vient de déclarer “un avis scientifique positif” concernant le vaccin Mosquirix appelé également RTS-S. Il a été développé pour lutter contre le parasite de la malaria qui se transmet à l’homme par les moustiques, mais également contre le virus de l’hépatite B. crée par Glaxo Smith Kline (GSK), avec l’ONG Path Malaria vaccine initiative, le vaccin n’était pas destiné à une commercialisation en Europe, mais pour les enfants en bas âge vivant les pays ravagés par le paludisme comme en Afrique.

Cependant, il faut les “recommandations” des Organisations mondiales de la santé (OMS) qui devrait être publiée en novembre 2015 avant sa commercialisation dans ces pays.

La commercialisation des vaccins devrait avoir lieu en 2017 selon l’OMS. Ses “recommandations” concerneront le rapport coût-efficacité du vaccin ainsi que la faisabilité des campagnes de vaccinations dans les pays pauvres.

Le porte-parole de l’OMS Gregory Hartl a “salué l’avis positif de l’EMA. C’est un pas en avant très important pour le développement de vaccins anti-paludisme”.

GSK avait effectué des essais cliniques dans environ sept pays africains. Les tests ont été faits sur des enfants en bas âge, qui avaient montré une “protection modeste” contre les parasites Plasmodium falciparum.

Le vaccin a présenté un taux d’efficacité de 56% chez les enfants de 5 à 17 mois vaccinés en prévention de la maladie et de 31% chez les enfants de 6 à 12 semaines, mais il est moins efficace au bout d’un an, selon l’EMA.

Durant la publication de ces résultats, Nick White, un spécialiste en médecine tropicale avait commenté: “Nous avons enfin un vaccin contre le paludisme qui marche, mais il ne marche pas aussi bien que l’on espérait au départ”.

“Se basant sur les résultats de l’étude test, le CHMP (Comité des médicaments à usage humain de l’EMA) a conclu que, malgré son efficacité limitée, le rapport-bénéfices/risques du Mosquirix était favorable”, a expliqué vendredi l’Agence européenne basée à Londres.

crédit photo: tpsdave

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez