Qui remplacera Rebsamen au Ministère du Travail ?

Qui remplacera Rebsamen au Ministère du Travail ?

0

Depuis le décès de son adjoint fin juillet, le ministre du Travail Rebsamen ne cachait pas ses envies de revenir à la tête de Dijon. François Rebsamen devrait occuper dès lundi si tout va bien son poste de maire. Mais qui va dans ce cas le remplacer au Ministère du Travail ?

Lundi ! Le poste de ministre du Travail est ouvert ! François Rebsamen quitte le gouvernement seize mois après sa nomination au poste de ministre du Travail. Il souhaite revenir à la Mairie de Dijon, une ville qu’il a dirigée pendant treize ans. Après le décès d’Alain Millot à 63 ans, qui n’était autre que l’adjoint de Rebsamen, à qui il avait confié les commandes de la municipalité en avril 2014.

« Lors de la réunion du conseil municipal, lundi à 14 heures, François Rebsamen, 64 ans, sera dans un premier temps candidat au mandat de maire. À 17 heures, il devrait ensuite retrouver également le siège de président du Grand Dijon, occupé par lui aussi pendant seize mois par Alain Millot. Dans un premier temps, le ministre du Travail et de l’Emploi, qui n’a jamais été un chaud partisan du non-cumul des mandats, souhaitait cumuler les fonctions et rester au gouvernement. Mais il s’est fait sèchement recadrer par l’Élysée et Matignon qui lui ont rappelé la règle : “On ne pas être chef d’un exécutif et membre du gouvernement.” Son remplacement devrait donc se faire rapidement. Selon une source proche du dossier, le ministre serait remplacé après le conseil des ministres de la rentrée, qui a lieu le 19 août », source lepoint.fr.

Un poste loin d’être le plus convoité

Le poste de ministre du Travail va-t-il rester ouvert plus longtemps ? François Rebsamen ne peut être en même temps chef d’exécutif et membre de gouvernement, avait confirmé l’Élysée et Matignon, car c’est la règle. Le remplacement du ministre devrait donc se faire dans le plus bref délai. Mais le poste de ministre du Travail est « l’un des postes les plus ingrats… », avec la hausse du chômage. Selon les hypothèses qui courent dans les couloirs, le remplaçant de Rebs serait un proche de François Hollande, afin de préserver les équilibres politiques. D’autres noms circulent également, dont celui d’Alain Vidalies, Stéphane Le Foll, ou encore Jean Marc Germain.

crédit photo:Clément Bucco-Lechat

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez