Burn-out estival, eh oui, les vacances peuvent faire péter les plombs

Burn-out estival, eh oui, les vacances peuvent faire péter les plombs

0

On a toujours tendance à associer le burn-out avec le domaine du professionnel, mais sachez qu’il peut également affecter la vie en dehors du travail. En effet, beaucoup de situations peuvent vous faire exploser: les enfants qui se disputent, l’absence de place  à la plage, votre conjoint qui n’arrête pas de vous demander plus d’attention… Amélia Lobbé, psychologue explique les causes du burn-out estival. 
Vous vous êtes privés durant des mois et des mois pour économiser pour les vacances: enchainement de réunions, d’heures supplémentaires et d’objectif impossible à atteindre, vous vous forgée un mental d’acier pour tenir jusqu’à votre premier jour des trois semaines de congés que vous avez déposé, il y a des mois, et là, le burn-out est en train de vous submerger. Le burn-out estival attaque les vacanciers, surtout les femmes qui vivent déjà un emploi du temps marathonien avec un esprit surchargé. Dès le réveil, courir dans tout les sens pour s’occuper de la famille, tout en menant des activités avec les enfants qui n’arrêtent pas de se disputer, et un compagnon qui n’arrête pas de demander plus d’attention que d’habitude, la tête commence à s’embrumer et voilà, la mauvaise humeur survient. La psychologue nous aide à comprendre le burn-out estival et donne quelques astuces pour s’en sortir.
D’après elle, les femmes sont toujours sous pression et mènent une vie à 100 à l’heure tous les jours enter le travail, l’éducation des enfants, l’organisation de la maison, les activités extrascolaires… Les mamans au foyer n’ont le temps pour des déjeuners entre collègues, les week-ends, elles ne s’arrêtent pas de travailler. Sans oublier qu’elles doivent subir les pressions sociales qui les poussent à s’affamer à partir d’avril, faire du sport pour être séduisante, mais également de disposer une vie sociale complète et sexuelle débordante, elles sont souvent soumises à différentes sources de stress.
Au l’arrivée des vacances, il est tout à fait naturel qu’elles n’aient plus d’énergie, stressées et ne peuvent pas profiter de leur partenaire, de leurs enfants et du farniente. De plus, les obligations continuent toujours même pendant les vacances, et peuvent même décupler avec les valises à préparer et à surveiller durant le séjour, les enfants qu’il faut s’occuper à longueur de journée, les repas à gérer… S’ajoute à cela, le fait que changer d’environnement peut être source d’anxiété, car elles perdre leurs repères habituels. C’est la véritable matérialisation de l’épuisement total.

crédit photo: louda2455

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez