Sait-on les dommages à long terme des tatouages?

Sait-on les dommages à long terme des tatouages?

0

Pourquoi ne parle-t-on jamais des effets des tatouages sur la santé? Les produits injectés n’ont pas encore été testés sur une longue période.

D’après un sondage l’IFOP, un Français sur dix a un tatouage. C’est un accessoire de mode très en vogue surtout chez les moins de 35 ans, 20% d’entre eux ont une peau encrée, et le nombre d’officines a atteint 4.000 en vingt ans.

On ne se rend souvent pas compte que c’est avant tout une effraction cutanée qui a plusieurs risques: les règles d’hygiène, la stérilisation du matériel pendant le tatouage, la désinfection des plaies après le tatouage limitent les risques à court terme. 1% à 5% des personnes tatouées déclarent avoir eu une infection bactérienne.

Sauf que les risques à long terme ne sont jamais évalués, accuse une étude allemande dévoilée dans The Lancet. «Il n’y a aucune preuve que ces ingrédients soient sans risque pour le corps», a déclaré le Dr Andreas Luch, de l’Institut fédéral d’évaluation des risques à Berlin.

Il n’est pas facile de déterminer les effets à long terme des tatouages, car dans certains pays, les encres sont considérées comme des cosmétiques. L’encre ne peut pas être testée à long terme sur les animaux. Il contient surtout des pigments organiques, mais aussi des conservateurs et des éléments chimiques comme l’arsenic, le nickel ou le plomb qui sont injectés dans des tissus vivants avec des nerfs, des vaisseaux sanguins et des cellules immunitaires.

Les examens effectués sur le corps des personnes qui ont un tatouage, les chercheurs ont pu découvrir que 90% de l’encre disparaissent de la peau. Mais que devient cette encre? Serait-elle rejetée ou assimilée par les organes? D’après le résultat de plusieurs études indique que l’encre contient des produits cancérigènes ou procancérogènes potentiels, mais aucune ne démontre les liens directs entre le cancer et la peau et de tatouage.

crédit photo: PublicDomainArchive

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez