Festival de nudité dans le bastion de l’horlogerie suisse

Festival de nudité dans le bastion de l’horlogerie suisse

0

Connu surtout comme étant la capitale mondiale de l’horlogerie de la mécanique, la ville de Bienne s’est transformée en l’espace de deux jours en une toile artistique du nu, en accueillant le premier Festival de Performances de Nudité urbaine.

D’habitude, on associe Bienne à Swatch et Rolex, les plus grandes marques de montre du monde, mais elle savait aussi se métamorphoser pour accueillir le festival. Ce n’était peut-être pas un choix évident, mais l’artiste Thomas Zollinger, celui qui a organisé l’évènement a déclaré que son objectif était de remettre en question ce qui appartient à l’espace public.

“Aujourd’hui l’Art est le bienvenu dans toutes les villes, mais pas la nudité!” a déploré Zollinger.

Alors que les oeuvres exposées dans les galeries et les musées représentent couramment la nudité, “la résistance à la nudité dans les rues est le comble de l’hypocrisie” avait estimé Zollinger.

“Le corps est un support d’art acceptable” en public, a-t-il ajouté: “Mais pourquoi pas le corps nu ?”

Le plus difficile était de convaincre les autorités de Bienne pour autoriser l’évènement avait indiqué l’artiste. Le premier jour du festival “a été totalement pacifique”.

Les spectateurs ont formé des rangs autour d’un groupe de femmes nues, d’autres se sont contorsionnés pour admirer les artistes en tenue d’Adam.

Zollinger avait déclaré sur son site que cette oeuvre avait pour but de travailler “avec de corps nus de manière globale, en incluant la circulation des piétons et de l’environnement architectural”.

Zollinger est le directeur du Théâtre rituel depuis 1991, et a déjà produit quelques spectacles autour de la nudité en Europe durant ces dernières années.

crédit photo : stefan

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez