L’ancien dirigeant de Bitcoin en détention au Japon

L’ancien dirigeant de Bitcoin en détention au Japon

0

La police japonaise a interpellé le Français Mark Karpalès, l’ex-patron de la plateforme de la monnaie virtuelle (bitcoin) MtGox, et avait pris la décision de le maintenir en détention. « Cette fois sur des accusations de détournement de fonds de ses clients » avait indiqué l’AFP. Un nouveau mandat d’arrêt a été lancé à son encontre accusé d’avoir « empoché » 321 millions de yens de dépôts de bitcoins, d’après les publications des médias locaux.

L’ex-Patron de bitcoin aurait dilapidé une importante partie de la somme pour acheter des droits de logiciels, et 43.000 euros pour l’achat d’un lit de luxe, selon l’agence de presse Kyodo et le journal Yomiuri. « Contactée par l’AFP, la police n’a pas confirmé l’information à ce stade ». Le jeune geek de 30 ans avait déjà été arrêté le 1er août pour falsification de données dans le système informatique de la plateforme en 2013, pour créer un million de dollars artificiellement. Les enquêteurs ont vingt jours pour l’interroger et comprendre les coulisses de la faillite de MtGox, provoquant la ruine de milliers d’investisseurs.

Selon le système judiciaire japonais, la police peut garder un suspect jusqu’à 20 jours en détention sans mise en examen. La période de détention du Français arrivait à son terme samedi, d’où la nouvelle « arrestation » qui remet tous les compteurs à zéro.

Mark Karpelès, qui avait pourrait écoper une peine de cinq ans de prison, réfute toutes les accusations, selon les médias locaux. L’effondrement spectaculaire de MtGox, qui a été victime d’une cyberattaque massive d’après l’ex-patron avait détruit la réputation du bitcoin. La société n’a plus fait de transaction en février 2014 avant dépôt de bilan. Il paraît que la société aurait perdu près de 850.000 bitcoins d’une valeur de 48 milliards de yens soit environ 350 millions d’euros.

crédit photo:geralt

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez