Titeuf est de retour… avec des poils!

Titeuf est de retour… avec des poils!

0

« C’est pas juste! » c’est la phrase fétiche de ce petit garçon à mèche blonde qui ravageait la cour de récré. Imaginé par le dessinateur suisse Zep, Titeuf a disparu de notre écran depuis trois ans. Mais il a bien grandi depuis ce temps puisqu’il revient avec des poils, des boutons d’acné et tous les chamboulements hormonaux des adolescents.

« Bienvenue en adolescence », c’est le titre du quatorzième album de l’ami de Vomito, Hugo, et Manu. On a toujours eu l’habitude de voir en couche-culotte, puis en enfant dans ses intrépides aventures et voilà qu’il est devenu adolescent et envahit de nouveaux territoires. Eh oui, comme tout le monde, lui aussi a grandi, mais malgré cela, il n’a pas perdu ses humours. Depuis 1992, Titeuf a enchanté les enfants et les parents. Ses aventures sont même utilisées par les psychologues pour débloquer des situations familiales conflictuelles. Anne Peyrimat, coach parental avec expliqué que « les BD de Zep exagèrent la réalité, mais que l’humour permet de prendre du recul et de rire ».

« Titeuf arrive au seuil de l’adolescence », explique son créateur, Philippe Chappuis, que l’on connait sous le pseudonyme de Zep, pendant la sortie du 14e album de Titeuf. « Bienvenue en adolescence! » serait tirée à 500.000 exemplaires. Les 13 autres albums de Titeuf qui ont été traduits en 25 langues ont été vendus à pas moins de 20.000 d’exemplaires. Son créateur a reçu un grand prix de la ville d’Angoulême en 2004. Concernant le vieillissement de son personnage, Zep a juste répondu « Titeuf était à la porte de l’adolescence depuis 23 ans, c’est normal qu’il souhaite passer de l’autre côté « . Concernant les filles, Titeuf préados a toujours les mêmes préoccupations: les filles et les copains, mais son cœur balance entre Nadia, son amour d’enfance et Ramatou, origine du « drame » dès les premières cases de l’album.

De plus, Titeuf n’aura plus sa mèche qu’il commentera lui même dans le style: « J’vous jure, c’est pô facile d’être un sex-symbol ». Zed estime qu’il est important de s’intéressér au « passage effrayant de l’enfance à l’adolescence. « L’adolescence vue de l’enfance est quelque chose d’assez anxiogène », conclu-t-il.

crédit photo:Olivier Duquesne

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez