États unis: Kim Davis, l’égérie anti-mariage gay en prison

États unis: Kim Davis, l’égérie anti-mariage gay en prison

0

Kim Davis est un simple fonctionnaire du Kentucky, mais elle est devenue l’égérie de résistance contre la loi fédérale autorisant le mariage entre deux personnes de même sexe. Elle a écopé d’une peine de prison suite à son refus de délivrer des certificats à plusieurs couples “un nom de l’autorité de Dieu”.

Chrétienne et évangélique, Kim Davis a mené une vraie croisade contre les mariages homosexuels, et en conséquence, elle a été condamnée à aller en prison selon une presse américaine. L’évènement a même suscité le soutien de certains candidats à l’investiture républicaine pour l’élection de 2016.

Mais qu’a-t-elle réellement fait pour écoper d’une telle peine? Peu après la législation du mariage gay par le Cours suprême n’a pas accepté de délivrer le certificat de mariage de David Moor et David Ermold, qui voulaient convoler en justes noces.

Le couple a enregistré le refus de la greffière, dans une vidéo publiée et consulter des milliers de fois. D’autres couples ont également entrepris les mêmes démarches, mais devant une nuée de journalistes afin de discréditer la greffière.

“Nous ne délivrons pas de certificats de mariage aujourd’hui”, affirme-t-elle posément. “Au nom de quelle autorité?”, lui demande alors une personne. “Au nom de l’autorité de Dieu”, répond-elle d’un ton très calme. Elle était prête à contredire, la loi fédérale en indique, qu’elle ne fasse pas des choses qui “violeraient” ses convictions religieuses. Dans sa tête, “Dieu et au-dessus de tout!”.

Kim Davis aurait “découvert la grâce” il y a 4 ans, et a rejoint “born again”, le pilier d’une église évangélique locale Apostolic Church. “Je n’ai aucune animosité envers qui que ce soit et ne véhicule aucune mauvaise intention. Pour moi, il ne s’agit pas d’un problème concernant les gays ou les lesbiennes. Il s’agit du mariage et de la Parole de Dieu. Cela relève de la liberté de culte, protégée par le Premier amendement” de la Constitution, indique-t-elle.

crédit photo: Guy of taipei

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez