Le géant de la bière se ressert une pinte en rachetant le numéro deux

Le géant de la bière se ressert une pinte en rachetant le numéro deux

0

Voilà une nouvelle qui va faire de la mousse. Le numéro deux mondial de la bière, le britannique SABMiller, a annoncé mardi avoir accepté de se faire acheter par le numéro un du secteur, AB InBev, pour l’équivalent de 96 milliards d’euros.

L’affaire est dans les fûts depuis un certain temps et c’est finalement la quatrième offre qui a permis au numéro un mondial d’arriver à ses fins. Le belgo-brésilien, qui produit notamment la Budweiser, la Corona et la Stella, à racheté le numéro deux qui est connu pour sa bière italienne Peroni, et aux États-Unis, pour sa marque américaine Miller notamment. Ce rachat va donner naissance à un véritable empire de la bière et au passage, constitué l’une des cinq principales opérations de fusion de l’histoire. A priori, AB InBev et SABMiller, détiennent près du tiers du marché mondial de la bière.

Dans les faits, chaque action SABMiller sera reprise pour 44 livres sterling (59 euros), ce qui valorise SABMiller à hauteur de 71,2 milliards de livres (96 milliards d’euros). Le groupe de tabac américain Altria (Marlboro), qui détient 26,5 % du capital de SABMiller, a pesé de tout son poids pour obtenir ce rachat en tant que principal actionnaire.

“Pour le dire simplement, nous pensons que nous pouvons faire davantage ensemble que chacun de nous ne le ferait séparément” a commenté Carlos Brito le patron d’AB InBev. D’un point de vue réglementaire, les deux géants vont engager des cessions d’actifs aux États-Unis et en Chine et cela va concerner les fabricants de sodas et les sociétés d’embouteillage. SABMiller a passé des accords avec Coca-Cola, et AB InBev a fait de même avec PepsiCo.

Crédit photo : Cam Del Vessel

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez