Réchauffement climatique : le Golfe Persique bientôt inhabitable

Réchauffement climatique : le Golfe Persique bientôt inhabitable

0

D’après une étude publiée lundi 26 octobre dans la revue Nature Climate Change, le Golfe persique, qui comprend l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, l’Irak, l’Iran ou le Qatar, est déjà l’un des lieux les plus chauds au monde. Il pourrait devenir tout simplement inhabitable à la fin du siècle, si le réchauffement climatique dû essentiellement aux émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter.

Ce sera, des étés à 45°C de moyenne et des pics de chaleur humide proches de 80°C. Le corps humain est capable de s’adapter à des températures extrêmes, mais il le fait grâce à la transpiration. Cependant, si la température de condensation, qui combine la température et l’humidité, dépasse  un seuil de 35°C, cela devient très compliqué. Or, selon leurs simulations climatiques, les conditions de température humide dans la région vont probablement frôler et dépasser ce seuil. “Au-delà de ce seuil, le corps ne peut pas se rafraîchir et la survie en extérieur d’individus même jeunes et en bonne santé est sérieusement menacée” explique les rédacteurs de l’étude.

Dans un premier temps, les dépassements toucheraient de grandes villes comme Abou Dhabi, Doha, Dubaï, Dhahran, Bandar Abbas et pourraient menacer les personnes âgées et vulnérables. Sans attendre si longtemps, dans quelques années, cela pourrait avoir des conséquences importantes sur les rituels du Hadj, à La Mecque, au cours duquel des millions de pèlerins musulmans prient dehors. Ces rituels vont devenir difficiles, en particulier pour la santé des pèlerins les plus âgés, lorsque le pèlerinage a lieu en été, selon les chercheurs.

Crédit photo :  gilbert.descloux

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez