États-Unis :  au football, les enfants ne pourront plus se servir de leur tête

États-Unis : au football, les enfants ne pourront plus se servir de leur tête

0

A première vue, ça ressemble à une blague, la Fédération américaine de football (ou plutôt de Soccer), a pris la décision d’interdire aux enfants de moins de dix ans de faire des têtes à l’entraînement et en match. Elle limite aussi le nombre de têtes, à l’entraînement comme en match, pour les enfants âgés entre onze et treize ans. 

Tout ceci est très sérieux et les modalités d’application doivent être définies dans les mois à venir. A la base, une plainte déposée devant la justice californienne. Un groupe de parents ont estimé que les clubs et la fédération n’avaient aucune politique de sensibilisation et de prévention au problème des commotions cérébrales. Les plaignants se disent “heureux d’avoir pu jouer un rôle en améliorant la sécurité de tous les enfants qui jouent au football dans ce pays, a expliqué Steve Berman, l’avocat des plaignants qui dans un geste de bonté pure, indique qu’ils ne réclament aucune indemnisation ou compensation.

La Fédération américaine doit mettre en place un programme de sensibilisation à destination des entraîneurs et dirigeants d’équipes. Bizarrement, le risque de commotions cérébrales concerne en premier lieu le football américain et l’étude avait mis en évidence que le facteur principal dans les commotions cérébrales était le choc entre joueurs.

On peut aussi apprendre aux enfants à faire attention, à bien “exécuter” un mouvement et à leur faire comprendre les enjeux et les risques, cela s’appelle de la “pédagogie” et c’est aussi tout l’intérêt du sport. On peut aussi jouer au football sur “playstation” ça évite tout risque de blessure, mais pas l’obésité.

Enfin, que dire si un enfant de 10 ans ne peut pas apprendre “à faire une tête” à un jeu, mais peut apprendre à utiliser une arme à feu.

Crédit photo : Francois Jacob

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez