Et les cinq plus mauvais payeurs en France sont…

Et les cinq plus mauvais payeurs en France sont…

2

Bercy vient de publier la liste des cinq grandes entreprises condamnées le plus lourdement pour des retards de paiement. En agissant ainsi, Bercy a mis à exécution sa menace. En 2014, les retards de paiement ont représenté 15 milliards d’euros de manque de trésorerie pour les PME, et expliqueraient près d’un quart des défaillances.

Cinq noms sont donc dévoilés et servent ainsi d’exemple, Bercy justifie cette pratique en déclarant “parce que dans cette période, avec des comptes des petites entreprises qui restent très fragiles, le respect des délais de paiement est essentiel, et parce qu’on a déjà lancé tous les avertissements nécessaires, personne ne peut nous dire qu’il est surpris“. Les entreprises visées sont condamnées pour “retards significatifs et répétés dans le paiement des factures fournisseurs” et il s’agit de Numéricable, SFR, Airbus Helicopters  (375.000 euros d’amende), Paul Predault (100.000 euros) et Comasud (87.900 euros).

Ces entreprises n’ont aucune raison valable de faire traîner les délais de paiement, et certainement pas la préservation de l’emploi. Les grandes entreprises profitent de leur position dominante car, elles savent parfaitement que leurs fournisseurs ne les quitteront pas, les volumes sont trop importants.

Dans cette démarche, Bercy a avancé en partenariat avec le MEDEF, car la situation est préoccupante pour les PME-PMI. Les délais de paiement sont au plus hauts depuis 10 ans, et seules 36 % des entreprises les respectent. Cependant, le syndicat patronal fait remarquer que l’exemple doit venir d’en haut or, l’administration reste souvent un très mauvais payeur.  L’étude du cabinet Altares de septembre 2015 dénonçait effectivement l’État comme le plus mauvais payeur de France, avec 16 jours en moyenne, de retard de paiement au-delà du délai légal.

Crédit Photo : Boris & Co

2 COMMENTAIRES SUR “Et les cinq plus mauvais payeurs en France sont…”

Commentez