Brésil : Dilma Rousseff doit faire face à une procédure de destitution

Brésil : Dilma Rousseff doit faire face à une procédure de destitution

0

Eduardo Cunha, le président de la Chambre des députés du pays a lancé mercredi une procédure de destitution contre la présidente de gauche Dilma Rousseff. Il a donné suite à une demande de l’opposition de droite qui accuse la présidente d’avoir volontairement maquillé les comptes de l’État en 2014 et 2015 pour minimiser l’ampleur de la crise économique.

Une décision qui risque de plonger la septième économie mondiale, dans une gravissime crise politique qui va faire suite à une crise économique. Le pays est dans une profonde récession, avec pour compléter le tableau, un gigantesque scandale de corruption autour du groupe pétrolier étatique Petrobras.

Je ne fais pas ça de gaieté de cœur“, a affirmé en début de soirée Eduardo Cunha, qui est tout de même l’ennemi juré de la présidente en place “je sais que c’est un geste délicat à un moment où le pays traverse une situation difficile, que l’économie traverse une crise, que le gouvernement est un gouvernement qui passe par de nombreuses crises “, a-t-il pourtant affirmé. Une Commission spéciale devrait être constituée pour décider ou non la destitution de la présidente, qui serait ensuite inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée plénière des députés qui devront voter l’éventuelle mise en accusation de la présidente.

Dima Rousseff a vivement réagi et a déclaré “j’ai appris avec indignation la décision du président de la chambre des députés de donner suite à une demande de destitution du mandat qui m’a été démocratiquement conféré par le peuple brésilien”. Elle a rajouté, entourée par 11 membres de son cabinet que “les arguments qui motivent cette demande sont inconsistants et sans aucun fondement”.

Eduardo Cunha, député évangélique ultra-conservateur, est lui-même impliqué dans l’affaire, et fait l’objet d’une procédure devant la commission d’éthique de la chambre des députés qui pourrait déboucher sur son éviction.

Crédit photo : Abayomi Azikiwe

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez