Des pièces jaunes pour payer une amende,… et faire le buzz

Des pièces jaunes pour payer une amende,… et faire le buzz

0

Dans cette histoire, quelle part donnée au fait de vouloir montrer un réel mécontentement face à une situation, se moquer du monde ou tout simplement vouloir attirer les regards et faire le buzz sur les réseaux sociaux. C’est un sentiment un peu partagé qui survient à la vision de cet Alsacien déposant 5 100 pièces pour régler une amende pour excès de vitesse. Le fisc a vivement réagi lundi, qualifiant son acte de méprisant.

Le 27 juin, un Alsacien Yannick Krommenacker était venu payer son amende de 90 euros au centre des impôts d’Illkirch, dans la banlieue de Strasbourg, avec deux billets et 5 100 pièces de 1, 2 et 5 centimes. Il faut préciser, que ce monsieur avait spécialement retiré des espèces de sa banque, pour ensuite les amener sur le guichet de l’agent du fisc.

Bien sûr, pour coller avec son époque, il a lui-même filmé la scène, qu’il a diffusée en direct sur Facebook Live. “Désolé, je veux montrer mon mécontentement. Y en a marre de se faire…par cet État qui n’arrête pas de nous voler de l’argent“, dit-il en s’adressant à l’agent du fisc. La vidéo est rapidement devenue virale, et a valu à son auteur d’être évoquée dans de nombreux journaux, ainsi que dans plusieurs émissions de télévision, ce dont l’intéressé s’est d’ailleurs largement vanté sur sa page Facebook.

Cependant, du côté de l’administration fiscale, on fait remarquer que les paiements en espèces sont certes possibles jusqu’à 300 euros, et rien n’empêche de multiplier les petites pièces, mais elle fait remarquer que « la mise en scène a été filmée sans aucune demande d’autorisation au service, et à l’agent concerné », et que l’usager mécontent qui a reçu un courrier de réprimande du fisc, “se trompe de cible en faisant rire aux dépens d’un agent et d’une administration qui ne font qu’appliquer la loi votée par le législateur”.

Il reste difficile de faire la part des choses entre une prise de position courageuse, qui suscite forcément la sympathie, du type « le pauvre petit contribuable saigné à blanc par l’implacable agent insensible qui représente un état tentaculaire et le narcissique personnage qui veut à tout prix faire le buzz et voulant son heure de gloire à travers une action somme toute assez inutile, et mettant en scène des fonctionnaires qui ne font que leur travail ».

L’intéressé a tenu à préciser que l’administration n’avait “rien compris” et que “je n’ai jamais eu l’intention d’inciter le peuple français à ne pas respecter la réglementation, notamment celle relevant de la sécurité routière”, a-t-il soutenu. On ne connaît pas non plus la raison de l’amende.

Crédit photo :  nocomp

 

 

 

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez