Quand l’eau minérale devient un produit de luxe

Quand l’eau minérale devient un produit de luxe

0

A l’évocation de boissons de luxe, on imagine très vite le champagne, quelques grands crus de bourgognes, voire même certaines bières. Une chose est sûre, vous n’allez pas penser immédiatement à l’eau. Pourtant, depuis quelque temps, c’est une tendance qui amène par exemple, à avoir de l’eau “grands crus”, des “éditions limitées”. Toute une variété qui aboutit même, à la création de bars spécialisés.

Au départ, il n’était question que de quelques eaux minérales particulières, qui dépassaient le prix classique. La situation a évolué, et maintenant, on parle chaque année de plusieurs millions de bouteilles. Actuellement, l’on peut dénombrer une multitude d’entreprises, qui ont investi dans  les ventes d’eaux minérales de luxe.

L’eau devient un produit tendance, le prix aussi. Certaines bouteilles se vendent environ dix euros le litre, mais d’autres peuvent atteindre des sommets. Ainsi, la firme américaine Bling H2O, commercialise une eau minérale ayant subi neuf étapes de purification. Conditionnée dans une bouteille en verre givré, et sertie de cristaux fantaisie Swarovski incrustés à la main, elle se vend plus de 100 euros le litre.

Bien sûr, tout ceci est maintenu par une bonne dose de marketing bien sentie. Ces nouvelles eaux insistent, et mettent en avant une provenance exotique et exceptionnelle, censée lui donné un goût et une saveur particulière.  La marque Voss, puise son eau dans une nappe aquifère cachée sous de la glace au centre de la Norvège. La Ogo, quant à elle, possède une teneur en oxygène 35 fois supérieure à la moyenne.

Le marketing, pour une eau, c’est surtout l’emballage et pour ringardiser Vittel, Badoit ou San Pellégrino, ces nouvelles “marques” conditionnent le produit dans des bouteilles au design parfois improbable, fruit du travail de designers comme Ralph Lauren et Calvin klein. En France, de petites sources ont tiré profit de cette tendance. La Saint-Georges, provenant de Corse a demandé à Philippe Starck de relooker sa bouteille, et cette dernière s’exporte dans le monde entier.

Évidemment, comme pour les parfums haut de gamme, vous ne trouverez pas ces “flacons d’eau” n’importe où. Il faut aller dans des épiceries fines ou des établissements spécialisés, dans des restaurants de renom, ou dans des bars entièrement consacrés à ce breuvage.

Soyons clair, il s’agit bien d’une “tendance” et il ne s’agit pas du tout d’une consommation de masse. En France, l’Evian reste l’eau minérale la plus vendue, et son prix au litre ne dépasse pas les cinquante centimes d’euro.

Sinon, il faut rappeler, que si l’eau du robinet est rendue potable, c’est pour pouvoir la boire…

Crédit photo : Brandon Baunach

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez