Équipe de France de Football : et si on parlait de Moussa Sissoko ?

Équipe de France de Football : et si on parlait de Moussa Sissoko ?

0

Si l’on parle de l’équipe de France, il ne fera pas partie des premiers noms cités. Moussa Sissoko n’est pas une des stars de l’équipe, il ne fait pas partie aussi de ce qui alimente les tabloïds par des histoires d’argent, de sexe ou des déclarations intempestives. Cependant, en bon équipier, meilleur Bleu lors de la finale de l’Euro, l’irréprochable Moussa Sissoko semble s’être imposé comme un titulaire en puissance en équipe de France. Une récompense logique.

 Cet infatigable joueur omniprésent, a failli devenir le héros français du 10 juillet si la France avait gagné. Ses nombreuses percées plein axe, ses chevauchées rageuses, avaient fait frémir le Stade de France, mais hélas sans résultat au bout. Cependant, le milieu de terrain à tout faire des Bleus, avoue “je ne sais pas si c’est par rapport à la finale de l’Euro, mais le regard des gens a changé vis-à-vis de moi”.

 Il est vrai que Didier Deschamps a toujours été bienveillant vis-à-vis de celui qui joue maintenant à Tottenham. Il a toujours apprécié Sissoko pour sa polyvalence, et sa capacité à se hisser à la hauteur des attentes, et des enjeux fixés.

 Son capitaine en club comme en sélection, Hugo Lloris ajoute dimanche en conférence de presse, “c’est un joueur très, très régulier, de devoir, sur lequel on peut s’appuyer. C’est pour ça qu’il est autant apprécié par ses entraîneurs et le sélectionneur“.

 Avec 47 sélections au compteur, l’ancien Toulousain fait désormais figure de cadre, il s’adapte sans peine à toutes les situations, et ne déçoit quasiment jamais. Il a pour lui un gros impact physique, capable d’user et faire craquer n’importe quel milieu de terrain adverse, au service d’un mental en acier d’où se puise une motivation sans failles à défendre le maillot bleu.

 “Que ce soit cinq minutes, une heure ou quatre-vingt-dix minutes, je suis toujours fier et content de jouer” pour l’équipe de France, disait-il à l’Euro. Il sait que cela reste pour lui, l’occasion de mettre en valeur ses qualités, au point que cette abnégation, poussée à son maximum chez Sissoko, amène ses partenaires à se dépasser eux-mêmes.

 L’ancien joueur de Newcastle, n’est certainement pas le plus doué techniquement, ni le plus charismatique, ni probablement, un capitaine dans l’âme. Il est un des cœurs du moteur de l’équipe de France, sa plus puissante locomotive. Certainement un des joueurs les plus déterminés, et aux vertus mentales qui font souvent défaut à d’autres.

Crédit photo : abc7mm

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez