Biathlon : Martin Fourcade nettement au-dessus du lot.

Biathlon : Martin Fourcade nettement au-dessus du lot.

0
C’est un véritable champion dans sa catégorie et il ne fera pourtant pas autant la une des journaux que les frasques d’un autre. Alors, arrêtons-nous un instant pour saluer les performances de Martin Fourcade, qui vient de s’attribuer une 7e victoire en 8 courses, sur la mass start de Nove Mesto (République Tchèque). Le Français a une nouvelle fois démontré qu’il était actuellement le roi incontesté du biathlon sur cette première partie de la saison.
Celui qui est déjà double champion olympique, a confirmé sa suprématie sur les trois premières étapes de la coupe du monde. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, si on comptabilise ses succès sur le relais simple mixte (à Östersund en Suède) et le relais (à Pokljuka en Slovénie), Martin Fourcade en est à neuf premières places sur dix possibles. Il obtient le 56e succès de sa carrière en Coupe du monde (54 + 2 titres olympiques) avec une aisance déroutante, qui a de quoi inquiéter ses concurrents. Il a battu l’Allemand Simon Schempp, et le Russe Anton Babikov. Au classement général de la coupe du monde, il compte 158 points de plus que son dauphin, le Russe Anton Shipulin. A cette cadence, un 6e sacre consécutif se dessine déjà clairement pour l’insatiable Martin Fourcade.
Derrière le biathlète originaire de Céret dans les Pyrénées-Orientale, et déjà détenteur du record français du nombre de victoires devant Raphael Poirée (44 succès), les résultats des autres Français sont globalement conformes aux attentes avec la 8e place de Quentin Fillon-Maillet, 3e de la poursuite samedi, et la 10e pour Simon Desthieux.
Reste les regrets pour Jean-Guillaume Beatrix. 2e au sortir du dernier passage au tir après un 4e sans-faute, il a inexplicablement emprunté l’anneau de pénalité pour finir à une très frustrante 13e position.
Tout cela, reste tout de même de bon augure avant la petite trêve de fin d’année. Il est à espérer que le break de deux semaines, ne va pas casser cette superbe dynamique. On peut sereinement l’envisager tant la domination et l’assurance du Français est manifeste par rapport au reste du circuit.

Crédit photo :  Roland Güdel

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez