Hugues Aufray président : des paroles instrumentalisées

Hugues Aufray président : des paroles instrumentalisées

0
Tout le monde connaît le chanteur Hugues Aufray, âgé maintenant de 87 ans, certains voient en lui une figure fédératrice bien utile pour être à la tête de l’Etat. Un groupe de personnes a donc entamé les démarches pour permettre à l’artiste de se présenter aux présidentielles. Celui-ci flatté, affirme avoir en effet été contacté par ces personnes, mais n’avoir entrepris aucune action personnelle. Il affirme aussi découvrir au fur et mesure qui est ce collectif qui le pousse à se présenter.
C’est journal “Sud-Ouest” qui révèle que dans la région du même nom, une pétition circule dans les mairies pour recueillir les fameuses signatures pour le chanteur. Contacté, Hugues Aufray confirme qu’un petit groupe chercherait avec son accord à obtenir les parrainages d’élus nécessaires à sa candidature.
Ce petit groupe se présente sous l’appellation « le Cercle des gens de peu », il défend a priori des idées « monarchistes de gauche ». Cela n’effraie pas le chanteur qui lui-même a préconisé le retour de la fleur de lys sur le drapeau français. Par contre en grattant un peu, on retrouve au centre de cette démarche un certain Rodolphe Crevelle. Cet homme de 61 ans, est loin d’être un néophyte dans l’action politique de toute sorte, en effet, celui-ci évolue dans les milieux radicaux violents. Il a, à son actif, quelques années de prison pour braquages, et même des tentatives de coup d’Etat complètement ratés en Andorre et dans le Val d’Aoste italien dans les années 1990. Il a aussi lancé un appel au coup de force militaire en 2013, dans le sillage de la « Manif pour Tous ». L’homme serait suivi de près par les services de renseignements français.
Avec Rodolphe Crevelle, on se retrouve aussi dans le sillage d’un groupuscule d’extrême droite ouvertement raciste et islamophobe, favorable à un coup d’Etat fasciste en France qui se nomme le Lys noir.
A tout ce joli petit monde, vient se greffer de plus ou moins authentiques militants d’extrême gauche, séduit par la volonté d’en finir avec la Cinquième République, voir en finir avec la république tout court. C’est le cas de Pierre Blondeau, 63 ans, un ancien parachutiste, buraliste de Saint-Pons-de-Thomières (Hérault). Activiste d’extrême gauche revendiqué, il était tête de liste Front de gauche dans sa ville en 2014.
Au fur et à mesure, le chanteur s’est dissocié de cette démarche concernant son éventuelle candidature. Au-delà de l’aspect “folklorique” de toute cette histoire, elle démontre encore une fois, la confusion et les alliances improbables des extrêmes. Cette confusion est bien souvent motivés par la destruction d’un ennemi et des intérêts ponctuels communs et surtout par la manipulation intelligente de personnes qui ne vivent, y compris financièrement que de la contestation et d’une certaine crédulité.
Quant à Hugues Aufray, il continue à prôner, d’abord ses chansons, mais aussi plusieurs de ses idées politiques, comme le don du sang obligatoire, la production d’éthanol à base de topinambour, le port de l’uniforme à l’école, et “la justice plus que l’égalité”.

Crédit photo : Yves Chesné

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez