Rien ne va plus entre Martin Fourcade et les biathlètes russes

Rien ne va plus entre Martin Fourcade et les biathlètes russes

0
Le biathlon deviendrait-il un univers impitoyable ? De plus, ce ne serait plus vraiment une simple course sur des skis. En tout cas, le ton monte entre le sportif Français Martin Fourcade et les biathlètes russes. Sur fond de soupçons de dopage des Russes, désigné par le Français, les biathlètes russes ont accusé Fourcade d’avoir bousculé Loginov sur sa prise de relais au cours du relais mixte des championnats du monde d’Hochfilzen.
Le biathlon, n’est pas une longue course tranquille entre les biathlètes français et russes. Cette tension n’est pas soudaine, et ne doit rien au hasard. Il faut se rappeler, que dans un premier temps, il y a eu le rapport Mc Laren. Ce rapport laisse entendre, que 31 biathlètes russes auraient pu avoir recours au dopage. Le champion français Martin Fourcade, très engagé dans la cause anti-dopage, fait une déclaration très dure envers la fédération Russe. Au cœur de la polémique, la Russie décide de renoncer, fin décembre, à organiser l’épreuve de la Coupe du monde. Pour le champion français, « annuler la Coupe du monde à Tyumen, c’est une mascarade de lutte contre le dopage », a-t-il déclaré, pour le journal l’Equipe.
Puis vint, le retour d’Alexander Loginov, qui a été suspendu de 2014 à 2016, après avoir été contrôlé positif à l’EPO. Martin Fourcade, y voit le signe que rien ne change chez les Russes et le fait savoir.
Comme dans tout bon film, l’action se déplace sur le terrain ou plutôt sur la piste. Le scénario est bien fait, car Fourcade et Loginov se sont littéralement croisés sur la piste d’Hochfilzen. Lors de la passation de témoins entre Quentin Fillon-Maillet et Alexander Loginov, troisième coureur français et russe à Fourcade et Shipulin quasi-simultanément, on aperçoit Loginov s’écrouler sur le bord de la piste supposément bousculé par Martin Fourcade.
Le dénouement se déroule au pied du podium, deux Russes refusent de serrer la main de Fourcade, qui quitte le podium quand ceux-ci montent dessus.
A son tour, Quentin Fillon-Maillet emboite le pas de son leader devant la presse. « Les tricheurs devraient être bannis de tout sport et quand on peut leur mettre une leçon sur la piste, cela s’appelle un règlement de comptes ».
Ce n’est certainement pas fini, car avec cette déclaration, le conflit ne se limite plus à Fourcade contre les Russes.

Crédit photo : Biathlon Antholz

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez