Présidentielles : début de la campagne officielle, les affiches sont prêtes

Présidentielles : début de la campagne officielle, les affiches sont prêtes

0
Comme on peut l’imaginer, on entre dans une période de grosse activité du côté des entreprises qui vont devoir coller les affiches officielles des candidats. Il s’agit de toutes les affiches, qui sont destinées à être collées sur environ 80 000 panneaux d’affichage partout en France métropolitaine.
Ce sont donc un million d’affiches officielles des candidats à la présidentielle. Elles ont été rassemblées dans un immense hangar situé à Gonesse (Val-d’Oise). Ensuite, elles vont être acheminées pour être collées près des mairies et bureaux de vote dès lundi, date marquant le démarrage officiel de la campagne. Bien sûr, avant d’en arriver là, “toutes les affiches ont été contrôlées par une commission de vérification. Aucune n’a rencontré de problème”, affirme un associé de France Affichage Plus. On ne peut évidemment pas faire ce que l’on veut en matière d’affiche officielle électorale. Par exemple, la combinaison des couleurs bleu, blanc et rouge, rappelant le drapeau français, est notamment interdite, de même que la mention du site internet du candidat, même si cela est toléré.
Bien évidemment, certains départements réclament plus d’affiches que d’autres, selon leur population. Dans le Nord, par exemple, 3 353 affiches par candidats sont attendues. Du côté de la Lozère, 262 affiches suffiront.
Les candidats, peuvent imprimer plus que prévu s’ils le veulent. “Plusieurs candidats nous ont demandé d’assurer le remplacement des affiches si elles sont arrachées ou déchirées”, confie sans donner de nom Aurélien Sallé, chargé du développement et du digital à France Affichage Plus, l’heureuse entreprise qui a été mandatée par l’État français pour coller les affiches en métropole.
Au contraire, les “petits” candidats se sont contenté de faire imprimer seulement le nécessaire pour tenter de rentrer dans leurs frais, le surplus n’étant pas remboursé par l’État. Il ne faut pas oublier, que seuls ceux qui atteindront le seuil des 5 % de voix au premier tour, le 23 avril, seront remboursés de leurs frais de campagne, dont le plafond est fixé à 16,8 millions d’euros et 22,5 millions pour ceux arrivant au second tour. Les autres, ne seront remboursés qu’à hauteur de 800 000 euros.

Crédit photo :  robingarceau

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez