Attentats en Égypte : la communauté Copte, une nouvelle fois visée

Attentats en Égypte : la communauté Copte, une nouvelle fois visée

0
Ce n’est plus hélas une première, une nouvelle fois, la communauté Copte a été la cible d’un attentat ce dimanche 9 avril. Celui-ci s’est déroulé en pleine célébration du dimanche des Rameaux. Ce sont deux églises qui ont subi les foudres des terroristes, et notamment la très célèbre cathédrale Saint-Marc d’Alexandrie, un lieu particulièrement emblématique de la communauté copte.
Rappelons que le 1er janvier 2011, un attentat avait fait 23 morts et 79 blessés, à la sortie d’une Église Copte après la messe du Nouvel An à Alexandrie. En 2013, une nouvelle attaque visant l’église de la Vierge au Caire lors d’un mariage copte fait quatre morts. En décembre 2016, c’est l’Église Saint-Paul et Sainte-Marie, contiguë à la cathédrale Saint-Marc du Caire, qui a été attaquée. Au total, depuis l’été 2013, plus de 40 églises ont été incendiées ou endommagées, ainsi que des dizaines d’écoles, de maisons et de commerces appartenant à des Coptes, selon Human Rights Watch. L’organisation, n’hésite d’ailleurs pas à accuser la passivité des forces de l’ordre face à ces attaques.
En revendiquant cette attaque, l’Ei avait affirmé sa détermination à continuer les attaques contre “tout infidèles ou apostats en Égypte et partout”. Une ligne de conduite qui semble plus que jamais d’actualité.
La très grande majorité des Coptes se rattachent à L’Église d’Alexandrie de l’évangéliste Marc. C’est une des plus anciennes églises chrétiennes au monde possédant son propre rite. L’Église Copte est qualifiée d’orthodoxe, car séparée de Rome. Les Coptes, ne parlent qu’arabe, et la messe se dit dans cette langue. Les Coptes se considèrent d’ailleurs comme les Egyptiens authentiques, descendants des Égyptiens anciens, de l’époque des pharaons.
Selon la tradition Copte, la cathédrale d’Alexandrie a été bâtie sur les ruines de la chapelle où l’apôtre Marc a réuni la première communauté copte (encore appelée Chrétiens d’Égypte). Tout ceci est sujet à controverse, mais la tradition chrétienne attribue de son côté à Marc la création de l’église d’Alexandrie, vers l’an 43.
Marc devient alors le premier Patriarche de l’église d’Alexandrie, entre 60 et 68, et meurt en martyr. Il aurait été arrêté pendant la fête romaine de Serapis, traîné dans les rues de la ville et jeté en prison, jusqu’à ce que mort s’en suive. Ses ossements sont alors enterrés sous l’église qu’il a fondée. Dérobées par des voleurs italiens et ramenées à Venise vers 828, les reliques du fondateur de la communauté copte ne reviendront en Egypte qu’en 1968.
 Depuis l’histoire a fait des Coptes une minorité dans l’Égypte, où elle représente environ 10 % de la population du pays, sur un total de près de 90 millions d’habitants. Elle vit une diaspora qui s’est progressivement organisée, dans une certaine indifférence au cours du vingtième siècle.
Crédit photo : philemenon29

 

 

 

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez