Vendanges 2017 : la qualité peut-être, la quantité certainement pas

Vendanges 2017 : la qualité peut-être, la quantité certainement pas

0

Les vendanges 2017, seront peut-être historiques, mais pas forcément pour de bonnes raisons. Il semblerait en effet, que l’on s’achemine vers des vendanges particulièrement basses en France. De nombreux et différents facteurs, seraient la cause d’une réduction des volumes qui pourrait atteindre 18 % par rapport à 2016.

C’est l’Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, qui prévient déjà que selon toute vraisemblance les cuves ne devraient contenir que 37,2 millions d’hectolitres à la fin de la récolte. Soit un niveau inférieur de 17 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Néanmoins, l’Agreste qui a fait ses calculs et ses tests en août n’apparaît pas comme les plus pessimistes, et certains comme Jérôme Despey, viticulteur et président du conseil spécialisé des vins évoque carrément « la récolte la plus petite depuis 1945 ».

De manière hélas très classique, c’est en premier lieu une période de gel brutal qui s’est abattu sur de nombreuses régions françaises en avril, ce qui a affecté la vigne à un moment crucial, alors que son état végétatif était avancé. Les bassins du Sud-Ouest, notamment le Bordelais, les Charentes, l’Alsace et le Jura ont été les plus touchés. Dans le Val de Loire et en Champagne, les vignobles ont pu un peu rattraper les pertes au fur et à mesure du fil du temps.

Il faut rajouter à cela et suivant les régions, la coulure (chute des fleurs ou des baies) qui a sévi dans les vignobles du pourtour méditerranéen, et bien sûr le déficit hydrique et la canicule particulièrement virulente dans la vallée du Rhône, qui ont encore réduit les volumes sur ces territoires.

Les plus optimistes pourront cependant mettre en avant, que les conditions climatiques chaudes et sèches ont permis de limiter les maladies sur les ceps, et de ce fait, avoir du très beaux raisins.

Il est clair, que du côté des vins et des vignobles, l’année 2017 sera placée sous le signe de la qualité plutôt que de la quantité.

Crédit photo : jp gronnier-yvars

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE.

Commentez